.

Guinée : les syndicats annoncent une manifestation ce vendredi…

Facebook icon Twitter icon
Crise sociale en Guinée
Des travailleurs du PORT AUTONOME DE CONAKRY à la sortie ce jeudi à la bourse du travail
Des travailleurs du PORT AUTONOME DE CONAKRY à la sortie ce jeudi à la bourse du travail

CONAKRY-La nouvelle vient tout juste de tomber (12h30 GMT)du côté de la bourse du travail, sis au quartier Boulbinet dans la commune de Kaloum. Les syndicalistes guinéens ont décidé de battre le macadam ce vendredi 17 août 2018 à Conakry et dans toutes les préfectures de l’intérieur du pays pour contester selon eux, la vente du Port Autonome à une entreprise Turque.

Cette manifestation qu’ils ont appelé  marche de colère sera organisée par la centrale syndicale  CNTG-USTG qui soutient les travailleurs du port autonome. Le syndicat du Port  Autonome de Conakry après avoir lancé la grève ce lundi  compte donc passer à la vitesse supérieure pour  faire entendre au gouvernement  leur revendication.

Lire aussi-Affaire port autonome: Aboubacar Sylla va briser le silence...

« Nous demandons l’annulation de ce contrat signé le vendredi 09 août dernier entre la directrice du Port et la société turque. La marche  syndicale  se prépare pour qu'elle ait lieu demain », a déclaré le secrétaire général du syndicat du Port Autonome de Conakry, Cheick Touré. 

Ils ont l’appui de la CNTG et l’USTG, les deux plus grandes centrales syndicales du pays. Le porte-parole de la centrale syndicale CNTG-USTG, Mamadou Mansaré s’est dit prêt à participer à la marche demain. Il appelle les forces sociales et tous les travailleurs à battre le pavé. « Nous allons marcher demain même s’il vont nous gazer ou empêcher de réclamer nos droits qui sont constitutionnels », a t-il martelé.

Selon nos informations, la marche pacifique débutera demain à 10heures à la Bourse de Travail à Boulbinet pour finir au Palais du peuple de Conakry tandis qu’à l’intérieur du pays la manifestation sera organisée devant les mairies.

« Nous nous sommes opposés à la vente du Port. Nous ne sommes pas associés à cela. La directrice du Port a signé la vente avec les turcs.  Nous avons rencontré le Chef de l’Etat guinéen.  Le président a dit que nous sommes  manipulés par nos frères de la CNTG-USTG. Et  le président a ordonné que notre directeur des ressources humaines  soit révoqué de ses fonctions et il a été révoqué. Il y a eu des disputes entre nous », a dénoncé le syndicaliste Touré. Actuellement le port est encerclé par les gendarmes et les militaires.

Affaire à suivre…

BAH Aissatou
Pour africaguinee.com

Tél : (+224)  655 31 11 14

 

Créé le Jeudi 16 août 2018 à 15:19