.

Guinée : les syndicats corsent leurs revendications…

Facebook icon Twitter icon
Société
Des syndicalistes guinéens réunis à la bourse du travail de Conakry
Des syndicalistes guinéens réunis à la bourse du travail de Conakry

CONAKRY-Dans leur bras de fer avec le Gouvernement guinéen, les syndicats viennent de corser leurs revendications.

Outre les mesures d’accompagnement qu’ils demandent suite à l’augmentation des prix du carburant, passés de 8000 à 10.000 GNF, les syndicalistes guinéens rajoutent l’affaire de la gestion du port autonome de Conakry où plusieurs emplois seraient menacés.

Les deux plus grandes centrales syndicales du pays (CNTG-USTG) ont apporté leur soutien aux travailleurs du port suite à l’attribution à l’entreprise turque, Albayrak Turizm Seyahat Insaat Ticaret SA pour la réhabilitation, l’extension, la gestion, l’exploitation et l’entretien du port de Conakry. Les travailleurs du port autonome rejettent la convention qui vient d’être signée entre la Guinée et cette entreprise turque.

Lire aussi-Guinée : Alpha Condé a-t-il baillé le Port autonome de Conakry ?

Pour montrer leur détermination à faire plier le Gouvernement sur l’affaire du port, l’inter-central (CNTG-USTG) a rompu le dialogue avec le gouvernement.  Ils souhaitent l’annulation de ce contrat que certains d’entre eux qualifient de « faux » et qui serait contre l’intérêt des travailleurs et de la Guinée.

Leur rencontre avec le gouvernement qui était prévue ce mardi 14 août 2018, pour poursuivre les négociations sur les mesures d’accompagnement sur la hausse du carburant n’a pas eu lieu.

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le Mercredi 15 août 2018 à 16:10

TAGS