.

‘’Bail’’ du Port autonome : Qu’en dit le parti Cellou Dalein Diallo ?

Facebook icon Twitter icon
Affaire Port autonome

CONAKRY-Le parti de Cellou Dalein Diallo a une réaction plutôt ‘’mesurée’’ sur le ‘’bail’’ d’une partie du Port Autonome de Conakry (PAC) à une entreprise turque Albayrak Turizm Seyahat Insaat Ticaret SA pour sa réhabilitation, son extension, sa gestion, son exploitation et son entretien pour une période de 25 ans.

Alors que les travailleurs du port ne décolèrent pas  depuis la signature de la convention de cession, Ousmane Gaoual Diallo, conseiller politique de Cellou Dalein que nous avons interrogé a déclaré que la cession du port autonome à des exploitants privés n’est pas contraire à la doctrine philosophique libérale que l’UFDG va promouvoir s’il arrive au pouvoir.

« Le cession des actifs de l’Etat à des tiers ne nous choque pas. Ce qui nous intéresse c’est de comprendre est-ce que cette cession respecte les procédures légales édictées en République de Guinée ? Est-ce que dans la cession les travailleurs ne sont pas lésés etc ? Si les réponses à toutes ces questions sont positives, on ne trouve pas d’objections à ce que l’Etat se désengage de certaines activités économiques », confie le parlementaire.

Lire aussi-Guinée : Alpha Condé a-t-il baillé le Port autonome de Conakry ?

Les deux grandes centrales syndicales du pays, la CNTG et l’USTG  ont apporté leur soutien aux travailleurs du Port. Ils promettent d’inclure cette affaire dans leur plateforme revendicative concernant les mesures d’accompagnement sur la hausse du carburant. Très fâchés, ces syndicalistes ont crié au scandale après avoir pris connaissance des dispositions de la convention signée le 09 août dernier entre l’Etat et l’entreprise turque. Ils dénoncent une convention qui selon eux n’est dans l’intérêt des travailleurs ni de l’intérêt de la Guinée.  Beaucoup dénoncent un marché gré à gré attribué dans des conditions très floues.

« Nous attendons de voir les conditions d’attributions. Je pense que le ministre du Budget aura l’amabilité de nous fournir les documents à l’Assemblée Nationale (…) on n’est pas opposé à la privatisation en tant que telle, mais faudrait-il qu’elle respecte les procédures légales en Guinée et que cela soit bénéfique pour les travailleurs, les populations et les générations futures. On essaiera d’analyser tout ça lorsqu’on aura le contrat dans les mains », a averti M. Diallo.

De 1958 à nos jours, les gouvernements successifs ont montré que l’Etat n’était pas un bon gérant des actifs publics, observe le parlementaire. « On a eu beaucoup d’entreprises publiques qui ne survivent pas. Les exemples les plus frappants, c’est de voir aujourd’hui qu’EDG a englouti plus de 2 milliards de dollars en 8 ans, cela n’a pas amélioré la desserte de l’électricité dans la capitale et dans le pays. La SOTELGUI qui est le fournisseur principal du réseau des télécommunications fournit moins d’argent à l’Etat que Orange (…) », observe-t-il.

A suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

Créé le Mercredi 15 août 2018 à 20:35