.

Transport urbain : Le train Conakry-Express pris en otage (vidéo…)

Facebook icon Twitter icon
Société
Le train Conakry Express
Le train Conakry Express

CONAKRY- Le train de banlieue Conakry Express est pris en otage par les travailleurs qui demandent une amélioration de leur condition de vie et de travail.

Ce train qui quitte Kagbélen pour Kaloum, le centre-ville transporte chaque jours des milliers de voyageurs. Ce lundi 13 août 2018, il n’a pas bougé de son lieu de stationnement à Symbaya Gare (Matoto).

«  Le train ne va pas bouger ici jusqu’à ce que le ministre Aboubacar Sylla  vienne résoudre notre 11 mois  de primes impayés », hurle Ibrahima Camara, l’un  des centaines d’employés du train Conakry-Express.

Ils exigent  l’amélioration de leurs conditions de travail, a constaté africaguinee.com. Assis à l’intérieur du train, ils fustigent le comportement de leurs responsables et réclament le payement de 11 mois de primes et des contrats de travail.

 

 Ibrahima Camara, technicien dénonce leur mauvaise condition de travail entrainant  la déscolarisation de leurs enfants.

 

« Le gouvernement veut négocier avec les chinois un montant de 30 millions de francs guinéens pour l’entretien du train.  Les recettes journalières sont estimées à 18 millions. Alors qu’aucun technicien n’est payé à 1 millions.  Depuis 11 mois on n’est pas payé. On commence à travailler à 4 heures du matin et l’arrêt c’est à 20 heures. On ne peut pas expliquer la situation dans laquelle nous sommes actuellement »,  a fustigé Ibrahima Camara qui travaille depuis 8 ans.

Bah Aïssatou

Pour africaguinee.com

Tél : (00224) 65 31 11 14

 

 

Créé le Lundi 13 août 2018 à 12:21