.

Contentieux électoral : Cellou Dalein répond aux détracteurs de l’accord…

Facebook icon Twitter icon
Accord sur le contentieux électoral
Cellou Dalein Diallo, leader de l'UFDG
Cellou Dalein Diallo, leader de l'UFDG

CONAKRY-Alors que l’accord trouvé sur le contentieux électoral fait objet de beaucoup de critiques, Cellou Dalein Diallo l’un des signataires du document vient de répondre à ses détracteurs. Même s’il reste sur sa faim, l’opposant qualifie le compromis trouvé de « victoire ». L’ancien Premier ministre qui s’exprimait ce samedi 11 août 2018 a estimé que ceux qui émettent des critiques sur l’accord ont tort.

« L’accord fait l’objet de beaucoup de critiques non fondées.  Lorsque le voleur et la victime du vol se retrouvent. Le voleur dit a la victime je te rends ça et toi aussi abandonne ça, on se met d’accord. On a accepté de récupérer une partie du butin volé (…) on nous a rendu tous les quartiers, toutes les communes rurales. Pour les communes urbaines, on va aller au vote (…). Nous n’avons pas tout obtenu, mais une partie de ce qui nous a été volé a été restitué. C’est tout un symbole », a soutenu l’opposant Cellou Dalein Diallo.

L’accord signé entre la mouvance et l’opposition mercredi dernier fait objet de beaucoup de polémique. Le parti de Sidya Touré l’a rejeté appelant ses partisans à la mobilisation alors que la base du RPG dans plusieurs communes rurales du pays exprime leur désapprobation. L’accord est loin d’être parfait, confesse le leader de l’UFDG, observant cependant que dans une certaine mesure, il peut être considéré comme une victoire.

« Les suffrages volés lors des centralisations ont été en partie restitués à ceux qui ont été victimes. Nous n’avons pas tout récupéré. C’est vrai. Mais c’est parce que nous sommes rentrés dans un dialogue politique, il fallait des concessions(…). On nous a rendu le contrôle des quartiers qu’on a gagné grâce à la volonté des citoyens qui ont voté pour nos listes (…). A un certain égard c’est une victoire », se réjouit l’opposant, expliquant que sa formation politique n’avait pas de conflit avec un autre parti en dehors du RPG.

 « Il faut maintenant que le par le vote des conseillers, nous puissions prendre le contrôle des communes (…). Ce travail est en train d’être fait », a-t-il assuré.

A suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

 

Créé le Samedi 11 août 2018 à 18:08