Retour en Guinée : Pourquoi Dadis Camara devra attendre encore?

Justice
Dadis Camara
Dadis Camara

CONAKRY-Attendu très probablement en Guinée lors du procès des tueries du 28 septembre 2009, dont il est inculpé, Moussa Dadis Camara devra encore attendre alors qu’il  vit en exil au Burkina Faso depuis près de huit ans. L’ex chef de la junte qui s’est emparée du pouvoir en Guinée à la mort de Lansana Conté en 2008 est contraint de s’armer davantage de patience. Et pour cause :

Jusqu’à ce jour, malgré la clôture de l’enquête suivie du renvoi des personnes inculpées devant le tribunal criminel, plusieurs obstacles restent encore à franchir avant d’aboutir à l’organisation du procès. A date, le fonds nécessaire pour la tenue du procès, estimé 78 milliards de francs guinéens, n’est pas à portée de main des autorités en charge de la justice.

En plus de l’argent, ni le lieu ou la date n’est fixé. Le comité de pilotage en charge de préparer ce procès criminel s’est pourtant réuni ce mercredi autour de ces questions, mais rien de tout cela n’a été arrêté.

Ce procès est attendu notamment par les victimes depuis près d’une décennie après les douloureux évènements survenus au stade de Conakry le 28 septembre 2009. Ce jour, plus de 150 civils ont été tués, selon l’enquête menée par des experts onusiens qui citent également une centaine de femmes violées en pleine journée, un millier de blessés, des dizaines de portés disparus dont certains enfouis dans des fosses communes non-encore retrouvés.

Le garde des sceaux maître Cheick Sako a avoué ce mercredi qu’à ce stade, il ne peut pas dire ‘’quant-est ce procès aura lieu’’. Il a cependant donné un indice par rapport à la durée du procès. Selon lui, il prendra aux alentours de 6 mois.

A suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com               

Tel : (00224) 655 311 112

 

Créé le Jeudi 02 août 2018 à 20:56