Ousmane Kaba : "Le Général Sékouba Konaté s’est battu pour donner le pouvoir à la Haute-Guinée (Alpha Condé)"

Présidentielle de 2010 en Guinée
Dr Ousmane Kaba
Dr Ousmane Kaba

KANKAN- C’est un pan de l’histoire politique de la Guinée que l’ancien Ministre Dr Ousmane Kaba a évoqué lors de son séjour à Kankan. Dans une interview accordée à certains de nos confrères, le chef de file du « PADES » est revenu sur la présidentielle de 2010 qui a abouti à l’élection d’Alpha Condé à la tête de la magistrature suprême guinéenne.

Plus de 7 ans après cette première élection jugée libre et transparente, les langues se délient de plus en plus sur ce qui s’est réellement passé. 

Dr Ousmane Kaba, candidat malheureux de cette élection, vient d’avouer que l’ancien Président de la transition, le Général Sékouba Konaté, avait beaucoup œuvré pour que le pouvoir se retrouve dans les mains de la Haute-Guinée (Alpha Condé).

« Nous devons remercier beaucoup le General Sekouba Conaté , il s’est beaucoup battu pour remettre le pouvoir à la main du mandingue », a révélé Dr Ousmane Kaba.

L’ancien Ministre de l’Economie et des Finances conseille à ses « parents » de la Haute-Guinée d’œuvrer pour la conservation du pouvoir, après le départ du Président Alpha Condé. 

« Aujourd’hui Alpha Condé a récupéré beaucoup de partis politiques, pour plusieurs raisons. Mais même si tu ne connais pas le monde entier, tu dois connaitre au moins ton pays. Dans notre histoire, aucun parti n’a donné deux président. Le premier parti que la Guinée a connu c’est le PDG du feu Ahmed Sekou Toure, mais quand tu regardes aujourd’hui le PDG tu seras étonné. Ça c’est distant, prenons le PUP, aujourd’hui il n’y a aucun député du PUP à l’Assemblée, tout comme le CNDD. Cela veut dire que dans notre pays un président qui part, va avec son parti. Et si le pouvoir se renverse et que les guinéens n’aiment pas les anciens partis, nous tous on va reculer. Actuellement le pouvoir est a la Haute-Guinée mais elle ne bénéficie pas, faisons attention, rentrons ensemble, montons ensemble et que chacun garde son parti », a conseillé Dr Kaba.

Pour réussir le pari de conservation du pouvoir par la Haute-Guinée, le leader du PADES compte se rendre bientôt en France pour rencontrer d’autres acteurs politiques, notamment Lansana Kouyaté du PEDN.  

« J’irais bientôt en France pour des concertations. Ensuite, ce qu’on va arrêter là-bas, si Alpha Condé ne l’accepte pas, notre rapprochement ne sera pas possible », annonce-t-il avant de donner un conseil au Président Alpha Condé. 

« Celui qui porte une calebasse de lait ne doit pas faire la guerre », conseille-t-il à Alpha Condé.

 

Amadou Oury Souaré

Correspondant régional d’Africaguinee.com

A Kankan

Tél. : (+224) 628 42 16 32 /661 27 16 14

Créé le Mercredi 01 août 2018 à 11:17