Kindia : le CICR vulgarise le protocole d’accord entre les Ministères de la Santé et de la justice sur la santé en milieu carcéral

Humanitaire

KINDIA-Le Comité International de la Croix Rouge (CICR) poursuit son combat pour l’amélioration des conditions de détention des prisonniers en Guinée. C’est dans ce cadre que cette organisation internationale humanitaire appuie les autorités guinéennes pour améliorer la santé des personnes qui sont en conflit avec la loi. 

Les prisonniers croupissent souvent dans des conditions difficiles à travers les différentes prisons du pays. Ils sont partagés entre promiscuité, inconfort, manque d’hygiène et malnutrition dans leur lieu de détention. C’est pour freiner ces tares dans le milieu carcéral que le CICR vole au secours des autorités guinéennes à travers les ministères de la santé et de la justice. Grâce à l’appui du CICR, ces deux départements  viennent de signer un protocole d’accord sur la santé des détenus en République de Guinée. Les deux ministères bénéficient de l’expertise du Comité-International de la Croix Rouge. 

« Le CICR soutient les autorités de par son expertise en milieu carcéral. Nous avons essayé de rapprocher le ministère de la santé et celui de la justice pour qu’ensemble, ils puissent  mettre un protocole d’accord en place sur la santé des détenus. Quand ce protocole sera mis en place ça va apporter beaucoup de choses dans les prisons en Guinée. Il y a un problème très sérieux quant à l’accès aux soins de santé de base au niveau des infirmeries de prison, mais aussi le problème de soins de qualité administrés aux détenus », a expliqué Dr Popol Lobo Biduaya, médecin détention du comité international de la croix rouge.

 Ce mardi 24 juillet 2018 dans la ville de Kindia, une cérémonie de vulgarisation dudit protocole a été organisée à l’intention des représentant des ONG évoluant dans le domaine de la protection des détenus, des juges de paix, des régisseurs de prisons ainsi que des professionnels de santé. Convaincu de la pertinence de cet accord, le Gouverneur de la région Administrative de Kindia a exhorté l’ensemble des participants à une maitrise parfaite du contenu de ce protocole. 

«  Convaincue de la pertinence de ce protocole, je vous exhorte à une appropriation suffisante de son contenu pour une meilleure application sur le terrain, et  c’est en procédant de cette manière  que nous pourrons aider nos concitoyens en conflit avec la loi », a affirmé  la première responsable de la région administrative de Kindia.

Depuis 1999, la Mission du comité international de la croix-rouge basée en Guinée a signé un accord avec les autorités guinéennes relatif aux activités humanitaires en faveur des personnes privées de liberté. 

Présent à cette cérémonie, Docteur Mamady Yé Barry, directeur régional de la santé de Boké a tenu à préciser : « Comme le stipule la constitution, toute personne a droit à la santé. Donc nous devons savoir et nous devons prendre des dispositions pour que nos détenus  bénéficient des soins de santé de qualité quand ils sont malades », a-t-il lancé.

Il faut rappeler que la cérémonie de présentation officielle dudit protocole  a eu lieu le 30 mai 2018 à Conakry, entre le ministère de la santé et celui de la justice. La mise en application  dudit protocole  d’accord est primordiale afin de fournir des soins nécessaires aux détenus selon les recommandations de l’organisation mondiale de la santé (OMS).

 

Depuis Kindia, Aboubacar Sylla

Pour Africaguinee.com

Créé le Jeudi 26 juillet 2018 à 20:04

TAGS