Labé : venue pour se faire soigner chez un « marabout », Aissatou Bah est prise en otage…

Société
Commune urbaine de Labé
Commune urbaine de Labé

LABE- Le pire a été évité de justesse ce samedi 23 juin 2018 dans le quartier Konkola, dans la commune urbaine de Labé. Un homme qui se faisait passer pour un marabout a failli être lynché après qu’il ait accusé une femme de 66 ans de sorcellerie.

Selon certains témoins, le « pseudo » marabout a demandé à la femme le payement d’un montant d’un million de francs guinéens avant de la libérer. Des jeunes du quartier qui ont appris la nouvelle, ont ensuite tenté de lyncher celui qui est connu sous le nom de Diallo Bowé. Les forces de sécurité ont dû intervenir pour le tirer d’affaire.

Sortie de sa séquestration qui a duré au moins 16 heures de temps, la sexagénaire Aissatou Bah qui traine des maux de pieds depuis 2 ans a expliqué sa mésaventure : « Je viens de la sous-préfecture de Dionfo. C’est quelqu’un qui m’a informé qu’il connaissait quelqu’un qui traite les maux de pied. Je suis venu un jour aux environs de 7 h chez Diallo Bowé, je lui ai demandé s’il peut me traiter, après il m’a fait rentrer dans une chambre ; Il m’a dit ensuite que je suis une mauvaise personne, qu’il a découvert la sorcellerie en moi. Pour moi c’est du Sanakouya parce qu’il est Diallo, moi Bah. Il insiste avec toutes ses forces que je suis sorcière, il exige à ce que je paye 1.500.000 GNF pour me libérer. Il m’a séquestré avant d’aller à la réception du President, il m’a confié à un jeune qui m’a empêché de m’asseoir toute la journée. Diallo Bowé est revenu vers 16 heures, Il m’a dit d’appeler mes parents pour qu’ils viennent payer le montant. De temps en temps il mefaisait sortir dehors appelant les enfants à se moquer de moi, les gens ont failli me lyncher, certains ont craché sur moi. Heureusement j’étais avec une sœur qui est allée chercher 150.000gnf. C’est à 21 heures qu’il m’a libérée. C’est à cette heure qu’un groupe de personnes en colère est venu pour s’attaquer au Monsieur. Cet homme a failli me tuer parce que je suis restée toute une journée sans rien manger », a t-elle expliqué.

Diallo BOwé pris de panique dans la foulée a voulu nier les accusations portées contre lui mais sous la pression des responsables du quartier, il finit par reconnaitre : « c’est vrai mais elle est venue d’elle-même chez moi, je traite la sorcellerie depuis 20 ans. Je demande pardon. Je n’ai pris que 150.000 avec elle, les voici ».

Un aveu qui a irrité davantage la colère de la foule qui a voulu le lyncher. 

Il faut rappeler que Diallo Bowé n’est pas à son premier acte, il y a deux ans il est allé dans une localité située dans la préfecture de Tougué où il a ligoté plusieurs personnes sous prétexte que c’est des sorciers. Il s’en est tiré du village avec plus de 40 millions et 22 chèvres retirés des villageois. Les ressortissants du village, informés, avaient déposé une plainte contre lui à la sureté régionale de Labé qui l’avait mis aux arrêts à Conakry avant de le déférer devant la justice.

 

Alpha Ousmane Bah

Pour africaguinée.com

Tél. (00224) 664 93 45 45

Créé le Dimanche 24 juin 2018 à 13:37