Justice : Un magistrat suspendu de ses fonctions après avoir libéré des bandits…

Justice
Le ministre de la Justice Cheick Sako et des magistrats à Conakry (image d'illustration)
Le ministre de la Justice Cheick Sako et des magistrats à Conakry (image d'illustration)

LABE- Un magistrat accusé d’avoir libéré des bandits de grand-chemin vient d’être suspendu !  Il s’agit du procureur de la République près le Tribunal de première Instance de Labé, M. Zézé Béavogui, a appris Africaguinee.com.

Ce magistrat  était au cœur d’un scandale lié à la libération frauduleuse de plusieurs malfrats ayant commis des attaques à main armée à Labé.

Ces bandits qui ont été sortis  de prison alors qu’ils n’avaient fini pas de purger leur peine, ont emporté 40 millions dans une nouvelle attaque qu’ils ont perpétrée sur la route Labé-Mali Yembéren.

Ils étaient tous condamnés à 12 ans de prison en 2017 et purgeaient leur peine à la prison civile de Labé, avant que le procureur ne les aide à sortir moyennant de forte sommes d’argent, apprend-on.

Lire aussi-Labé : « Frauduleusement » sortis de prisons, des bandits mènent une nouvelle attaque…

Leur libération a plongé les populations de cette région dans une grande inquiétude. C’est pourquoi, le procureur accusé d’être mêlé dans cette affaire a été aussitôt convoqué d'urgence à Conakry par sa hiérarchie pour des fins de justification.

Mais apparemment ses arguments n’ont pas convaincu sa hiérarchie qui a décidé de le suspendre. L’acte qui le suspend devrait arriver à Labé incessamment. Selon une source judicaire, il a été remplacé par son substitut, en l’occurrence  Monsieur Amiata Kaba.

A propos des bandits libérés, la société civile et les syndicats de transport s'activent pour qu’ils soient retrouvés et remis en prison.

A suivre…
Une dépêche d'Alpha Ousmane Bah

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 664 93 45 45

 

Créé le Lundi 18 juin 2018 à 18:59