Affreux crimes à Siguiri : le récit "glaçant" du préfet Ibrahima Kalil Keita…

Echos de nos régions
Ibrahima Kalil Keita, préfet de Siguiri
Ibrahima Kalil Keita, préfet de Siguiri

SIGUIRI- L’horreur dans la sous-préfecture de Doko ! Quatre personnes ont été tuées dans des circonstances abominables dans cette localité située dans la préfecture de Siguiri en Haute Guinée.

Deux présumés bandits de grand chemin ont été lynchés à mort par une foule en furie dans la journée du mercredi 25 avril à Diaraya. Ils sont accusés d’avoir délibérément tiré sur deux innocents citoyens (un élève et un agent de santé) qui les pourchassaient. Le préfet de Siguiri Ibrahima Kalil Keita que nous avons joint au téléphone explique les circonstances dans lesquelles ces crimes ont eu lieu. 

« Ce sont des bandits (présumés) qui sèment la terreur en pleine journée qui ont tué deux jeunes, un agent de santé et un élève. Les deux victimes pourchassaient les bandits qui n’ont pas hésité à tirer sur eux. C’était dans la matinée du mercredi. Avant la tombée de la nuit tout le monde était informé de la situation. Les deux  présumés bandits ont été rattrapés et lynchés à Diaraya par des citoyens en colère. L’agent de santé a poursuivi longuement les bandits sur sa moto, il les a même fait tomber. C’est là qu’ils ont profité pour tirer sur lui. Le jeune élève qui était à leur trousse aussi a jeté une pierre à leur direction, lui aussi a reçu une balle. C’est après ça que les bandits présumés ont pris la fuite avant d’être rattrapés en fin de journée à Diaraya puis lynchés», explique le préfet Ibrahima Kalil Keita.

Lire aussi-Siguiri : Plusieurs blessés après de violents affrontements…

L’agent de Santé qui a été fusillé s’appelait Lancinet Traoré dit Lasso tandis que le jeune élève qui faisait la 8ème année s’appelait Moussa Doumbouya. Pour l’instant les deux présumés bandits qui ont été lynchés n’ont pas été identifiés.

Alpha Ousmane Bah

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

Créé le Jeudi 26 avril 2018 à 16:22

TAGS