Rencontre Alpha Condé-Cellou Dalein : Qu’en pense Bah Oury ?

Crise politique en Guinée
Bah Oury
Bah Oury

CONAKRY-Le Président de la République et son principal opposant se rencontrent ce lundi 02 avril 2018 au Palais Sékhoutouréa. Cet autre tête-à-tête entre Alpha Condé et Cellou Dalein Diallo intervient dans un contexte de crise postélectorale aigue marquée par plusieurs morts. Bah Oury trouve normal cette rencontre du point de vue institutionnel. Mais sur le plan politique l’ancien ministre de la réconciliation soutient que le chef de file de l’opposition chercher à trouver des dividendes personnels.

« Au point de vue de la vie institutionnelle du pays, c’est tout à fait normal que le Président de la République reçoive le Chef de file dit de l’opposition pour l’équilibre des institutions. Mais sur le plan politique, monsieur Cellou Dalein Diallo a organisé des manifestations pendant la période où la crise scolaire avait atteint un niveau  d’agitation très élevé. Il a poursuivi en dépit de tous les appels à la retenue et au clame. Il y a eu des victimes en termes de perte en vie humaine, des victimes du côté économique. Les gens qui habitent le long de l’axe qui n’ont pas pu vaquer à leurs occupations pendant de plusieurs semaines se sont retrouvés déséquilibrés en termes de revenus. Tout cela est une attitude que je qualifie de cynique et d’irresponsable. Il cherche coûte que coûte à rencontrer le Président de la République pour faire prévaloir les intérêts qui lui sont propres », analyse Bah Oury, interrogé par Africaguinee.com.

Lire aussi-Exclusif : Cellou Dalein rencontrera Alpha Condé ce lundi 2 avril…

Cette fois sera-t-elle la bonne ?  La Guinée va-t-elle enfin sortir de la crise politique dans laquelle elle est engluée depuis deux mois ? Bah Oury avertit que la solution de solution de sortie de crise passe par le respect de la Loi. « La solution de la sortie de crise est le respect de la Loi dans son intégralité et l’obligation de toute personne investie de la parole publique de faire preuve, d’éthique, de morale et de responsabilité dans un pays relativement fragile », soutient-t-il indiquant que  la population guinéenne devrait s’interroger sur les motivations profondes du Chef de file de l’opposition puisqu’on ne peut pas continuer à jouer avec le feu.

 « Il traine des casseroles, il y a l’affaire de Grenade qui est une bombe extrêmement lourde, il y a la situation de l’UFDG où la contestation devient très visible. Il y a aussi cette question d’élection où il fait savoir qu’il y a des vrais et faux résultats. Il veut s’en sortir de tout ça. Et il compte à travers cette rencontre avec le Président de la république essayer de trouver quelque chose à dire à ses militants zélés », estime Bah Oury.

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

 

Créé le Lundi 02 avril 2018 à 11:32

TAGS