Guinée : faut-il craindre de nouvelles violences ?

Politique

CONAKRY- C’est un nouveau Lundi à risque qui s’annonce en Guinée ! Alors qu’au moins neuf personnes ont déjà péri dans des heurts postélectoraux et dans des violences liées à la grève des enseignants en cours, l’opposition guinéenne projette de nouvelles manifestations dans le pays.

Cette campagne de protestation commencera par une journée ville-morte ce lundi 26 février à Conakry. Faut-il craindre des violences ? Cellou Dalein Diallo et ses pairs en ont bien conscience des risques mais estiment que cela est nécessaire. Explications sur cette vidéo.

La Guinée est plongée dans une crise sociale et politique que le Gouvernement a du mal à gérer pour le moment. Outre la  grève des enseignants qui entre dans sa troisième semaine sans qu’une solution de sortie de crise ne pointe à l’horizon, une autre centrale syndicale déclenche ce même lundi 26 février 18 une grève générale.

A suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

Créé le Dimanche 25 Février 2018 à 19:15