Affaire sextape à Labé : la fille qui a tourné la vidéo interpellée par la police…

Moeurs

LABE-La police a interpelé ce mercredi 21 février 2018 une jeune fille à Labé à cause d’une vidéo sextape qui s’est retrouvée sur les réseaux sociaux. Mademoiselle X devra être auditionnée par la justice, appris africaguinée.com

 « Les choses commencent à se  compliquer pour notre collègue, la section mœurs de la police de Labé est venue avec une convocation pour l’interpeller. Ils sont partis ensemble à la police », a confié sous anonymat à notre rédaction un proche de la jeune fille.

Interrogé, le commissaire central adjoint du commissariat central de Labé a confirmé l’interpellation de la jeune fille.

« Nous avons interpellé la fille vers 11 heures pour une audition. Elle a reconnu les faits d’avoir réalisé la vidéo, mais elle dit que ce n’est pas elle qui a publié. La vidéo a été faite pour son copain. Nous avons appris que c’est dans les passe-passes de téléphone que la vidéo a été récupérée. Actuellement nous recherchons la personne qui a pris la vidéo pour la publier parce que l’intéressé n’a aucun droit de publier une image privée qui ne lui appartient pas. Cela est condamné par nos lois. Actuellement le dossier est déféré à la justice, ce sont  eux qui s’occupent de la suite» a confié Commandant Mamadouba Bangoura M’mah

Mademoiselle X nie avoir été interpellée par la police pour toute forme d’interrogation quand notre rédaction l’a jointe au téléphone cet après-midi. La vidéo très hard tournée par mademoiselle  X dans l’intention de l’envoyer à son copain vivant en Europe et dont elle voulait conquérir le cœur s’est retrouvée "accidentellement" dans les galléries des smartphones de plusieurs de ses amis lors d’une rencontre coquine.

Comment s’est-elle retrouvée sur les réseaux sociaux ?

Plusieurs versions circulent. La première, indique que la fille aurait envoyé la vidéo à son amant qui vit en Europe. Ce dernier l’aurait partagé avec ses intimes amis via « messenger », (la messagerie mobile de facebook) qui en ont fait autant à  leur tour.

D’autres versions disent le contraire. Elles précisent d’abord que la vidéo a été filmée une semaine après les élections communales du 4 février, soit entre le 10 et le 13 févier 2018. Nos sources nous ont confié que la jeune fille a fait la vidéo dans l’optique de l’envoyer à son lointain « amant » mais ne l’aurait pas envoyé sur le champ.

Elle souhaitait la lui envoyer dès le prochain contact en ligne avec le monsieur. Un contact qui ne s’est jamais établi avant que la « bombe n’explose » sur la toile. Plus les jours passaient, elle a oublié qu’elle avait toujours dans la gallérie de son smartphone cette vidéo compromettante.

Un jour, lors d’une rencontre entre amis dans un lieu de distraction très prisé par les jeunes branchés de Labé, un échange de clips vidéos et d’applications s’invita. Oubliant qu’elle n’a pas encore supprimé la vidéo, la jeune fille elle-même aurait proposé de nouveaux clips vidéos à ses amis et collègues. Sans vérifier, elle a coché toutes les vidéos enregistrées dans la gallérie de son téléphone et les a balancées à plusieurs de ses amis via « hyper-envoi » (une application de transfert de données pour les smartphones, ndlr).

A force de regarder les clips transférés l’un d’entre eux a constaté la présence d’une vidéo  très spéciale dans ses fichiers. De transfert en transfert, la vidéo a fini par faire le tour du monde presque. La fille en question continuait jusque-là à se rendre à son service.

 

Alpha Ousmane Bah

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 664 93 45 45

Créé le Mercredi 21 Février 2018 à 19:34

TAGS