Bah Oury au Khalife Général du Foutah : « on raconte tout sur moi mais je reste votre fils…»

Politique

CONAKRY- L’opposant Bah Oury était l’hôte du Khalife Général du Foutah-Djalon, El-hadj Mamadou Bano Bah, à Pita. Après sept ans d’absence à Pita, sa ville d’origine, l’ancien exilé politique poursuit son séjour en renouant les contacts avec les siens.

Ce vendredi 28 juillet 2017, l’ancien ministre de la réconciliation en froid avec sa formation politique, UFDG qui l’a exclu de ses instances a rendu visite au notable  de la région du Foutah Djalon : Elhadj Mamadou Bano Bah. Lors de cette visite, ce dernier a remercié l’opposant pour l'honneur qu’il lui a fait et a profité pour prodiguer des conseils.

 « Ce que je dis souvent que personne ne provoque et ne répond jamais à la provocation. Si une personne est en conflit avec quelqu'un d'autre, si je l'aime je ne dois pas dire qu’il faut éviter tel. Je dois faire en sorte que la vérité jaillisse entre vous. Vivre ensemble est difficile. Cohabiter ensemble c'est accepter l'autre. Quand tu fais une chose que ton prochain n’aime pas, ne te pose pas de question si tu as eu un ennemi. Si tu fais du bien aussi à son endroit rassure que tu as un ami de plus. Je considère tous ceux qui viennent ici comme mes enfants. Je dis la vérité à leur endroit. L'unité est la mère de la paix. Le dialogue est mieux que tout. Que personne n'insulte l'autre. C’est la cohésion qu'il nous faut, sans esprit de vengeance », a conseillé le Kkalife Général du Foutah.

Interrogé par un journaliste de notre rédaction sur les raisons cette visite, Bah Oury a situé sa venue chez ce table du Foutah dans le cadre sociale. Toutefois, tout en remerciant Elhadj Bano, il a profité  de cette rencontre pour lancer des piques à ses détracteurs.

« Merci père, les gens ont tout raconté lorsque j'étais en exil. On échangeait des confidences au téléphone. Je connais vos multiples rôles joués en ma faveur. Aujourd'hui on raconte tout sur Bah Oury. Mais vous le khalife sachez que partout où je suis Bah oury reste votre fils. Si on dit tout sur moi, dites-vous que c'est votre fils. Entre père et fils personne ne peut s'immiscer. Mais le combat nous le continuons », a déclaré Bah Oury.

 

Alpha Ousmane Bah

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 620 93 45 45

 

Créé le Vendredi 28 juillet 2017 à 21:05

TAGS