Démoudoula : l’INIDH "tacle" l’Etat et propose des pistes de solutions…

Déguerpissement à Démoudoula

CONAKRY-« Les citoyens ne doivent pas payer pour les dysfonctionnements de l’Etat !» C’est le résumé d’une déclaration de l’Institution Nationale Indépendante des Droits de l’Homme (INIDH) relative aux casses et déguerpissement en cours dans le quartier Démoudoula.

L’institution dirigée par Mamady Kaba indique les populations habitant les lieux ne sont pas des coupables, mais de pauvres victimes de la faiblesse structurelle de l’Etat et de l’impunité dont jouissent les commis de l’Etat, notamment à la base. Elle propose des pistes de solutions…

Merci de lire ci-dessous la déclaration parvenue à notre rédaction…

Créé le Mardi 25 juillet 2017 à 17:47