Guinée : le camp de Toumba Diakité répond au Ministre Cheick Sako…

Justice

CONAKRY- Le camp du Commandant Aboubacar Diakité vient de répondre au Ministre guinéen chargé de la Justice. Maître Cheick Sako a qualifié de « maladroite » la décision des avocats du Commandant Diakité de saisir la Cour Pénale Internationale.

« Il (le ministre de la Justice, ndlr) parle de la saisine en tant que procédure alors que nous parlons d’information. Nous adressons des correspondances aux ONGs, à la CPI pour dire que le Gouvernement est en train de faire du politiquement correcte. Il n’y a aucune volonté politique pour organiser le procès. Les magistrats en charge du dossier ne sont pas indépendants (…). Suand la CPI envoie des missions, on sort les anciennes auditions pour leur montrer. Alors, nous qui sommes sur le terrain judicaire, on va leur montrer que ce sont des auditions qui datent de Mathusalem », a confié ce matin un des avocats de Toumba Diakité.

Le ministre de la Justice, Cheick Sako qui s’est confié à notre rédaction a annoncé la semaine dernière que personne ne peut arrêter la procédure et que bientôt  les confrontations vont commencer.

« C’est de la manipulation », rétorque ce proche de Toumba Diakité avant de s’interroger : « Depuis quand il a promis de mettre en congé les co-inculpés de Toumba ? On va lui répondre demain en conférence de presse (…) Ils n’ont qu’à commettre des avocats d’office. On est là dans l’intérêt de notre client. Etant avocat on ne peut pas accompagner une procédure biaisée (…) On ne peut pas accepter ça », a prévenu cet avocat.

Note sur le massacre du 28 septembre 2009

Le 28 septembre 2009, au moins 157 civils ont été tués, une centaine de femmes violées, plusieurs disparus enregistrés lors d’une manifestation appelée par les forces vives, au stade éponyme. La garde prétorienne a ouvert le feu sur des manifestants désarmés. Sept ans après le massacre, un procès est en vue en 2017. L’instruction du dossier a connu une nette avancée en 2015 avec l’inculpation de Moussa Didis Camara, ancien chef de la junte à l’époque des faits. Comme lui, plusieurs responsables militaires et civils ont été inculpés par la justice guinéenne. Quant à Toumba Diakité, il a été inculpé cette année après son extradition de Dakar vers Conakry après plusieurs années de cavale.

A suivre…

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 655 311 112 

Créé le Lundi 22 mai 2017 à 12:06