Oumou Diallo mineure de 13 ans : « comment j'ai été séquestrée pendant 3 mois par mon amant… »

Société
Image d'archive
Image d'archive

CONAKRY-Une fille  de 13 ans « enlevée » à Conakry a été  retrouvée à  Labé cette semaine  après trois mois de recherche dans des circonstances « troubles ».

La jeune fille a été retrouvée le mardi 16 Mai 2017 dans un quartier de la commune urbaine de Labé avec le concours du syndicat et des services de sécurité. Elle aurait été enlevée par un jeune voisin avec lequel elle entretenait des relations amoureuses.

La victime Oumou DIALLO  explique sa mésaventure : « nous nous sommes connus à Conakry. Nous étions des voisins. Nous avons commencé à sortir ensemble. Lorsqu’il a compris qu’on me recherchait, il m’a envoyé chez ses parents à Pita. Même sa mère a témoigné que je sortais avec lui depuis un bon moment. Nous avons fait 5 jours à Pita avant de venir à Labé. Il me frappait pour ne pas que je sorte de la maison », témoigne la jeune fille

Le jeune Oury Diallo auteur du « rapt » a expliqué que la fille était venue dans leur atelier un jour où ils sont restés ensemble jusqu’à 22 heures. Selon lui, la fille lui aurait demandé de la laisser passer la nuit à atelier avec l’argument qu’à cette heure la porte de leur concession serait fermée.

« C’est comme ça que notre relation est parti. En venant à Labé avec Oumou j’ai informé ma tante. Je lui ai dit que je n’ai pas son transport pour qu’elle retourne à Conakry mais que j’assure sa dépense. Elle m’a ordonné de passer par tous les moyens pour qu’elle rentre. Je ne la maltraitais pas. Mais quand il y a des histoires entre nous, je la frappais. Quelqu’un m’avait demandé un jour qui est cette fille. Je lui ai répondu que c’est ma femme », raconte Oury Diallo.

La jeune fille a été conduite à l’hôpital régional de Labé pour des examens sur son état de santé. Quant au jeune Oury il est mis à la disposition de la sureté régionale de Labé. Le jeune qui les avait hébergé aussi appelé Dadis a été interpellé. Les parents de la jeune Oumou sont déjà à Labé pour suivre cette affaire.

Alpha Ousmane Bah

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 620 93 45 45

Créé le Samedi 20 mai 2017 à 10:22