Labé : des interrogations sur la mort d’une fille dans une unité de gendarmerie

Echos de nos régions
Image d'archive
Image d'archive

LABE- Une fille du nom de Fatoumata Binta 21 ans a trouvé la mort dans une unité de gendarmerie de Labé. A l’heure qu’il fait des multiples suspicions tourne autour de cette mort. 
Du coté de la gendarmerie l’on parle d'une mort subite. Amadou Mouctar Diallo, médecin légiste en service à l’hôpital régional de Labé a expliqué  que le corps de la fille a été déposé à la morgue de l’hopital dans la nuit du vendredi à ce samedi. Il s’agit, a-t-il dit, d’une fille agée de 21 ans du nom de Fatoumata Binta selon la famille. 
"Ce matin la famille de la défunte accompagné du chef de quartier de Madina et quelques responsables sont venus récupérer pour inhumation. Mais je n’ai pas vu des traces de violences sur le corps de la fille qui pourraient me mettre en position d’informer les autorités comme les hommes de loi afin d’approfondir les enquêtes sur l’origine de la mort. Et aucun papier ne suit le corps me demandant  d’aller en profondeur pour déterminer les circonstances de la mort de cette fille", a déclaré le médecin. 
Le conseil de quartier de Madina, Thierno Nouhou Baldé qui a accompagné la famille pour récupérer le corps confirme cette version mais dit ignorer les raisons de la mort de la fille. 
 « tout ce que je sais, la famille est venue me voir m’informant que sa fille est décédée et que le corps se trouve à la morgue. Nous sommes allés réclamer le corps à l’hôpital que nous avons enterré après la prière de 13h30. Ils ne m’ont pas dit où elle est décédée et je n’ai pas demandé aussi » a expliqué le chef de quartier.
Le chargé de communication de la gendarmerie lève l’équivoque et  parle de mort subite. La fille voulait payer une bastonnade que son copain l’a fait subir dans un coin de la ville de Labé d’où l’origine de conduire et la fille et son copain à la gendarmerie territoriale de Labé. Il reconnait que la fille est tombée  mort subite à la gendarmerie. 
« c’est la fille qui se battait avec son copain, la gendarmerie est venue intervenir pour ne pas que l’homme tue la fille . Ils ont conduit les deux à la gendarmerie. Entre temps la fille a dit il faut qu’il paye la bastonnade que son mec lui a affligé, au moment où on les séparait la fille est tombée. On nous a informés que la fille est épileptique. C’est jusque là  que nous connaissons. Elle est tombée à la gendarmerie par une mort subite. le copain de la fille est à la gendarmerie, il doit être déféré  », a expliqué colonel Mamadou Alpha Barry, porte-parole de la gendarmerie nationale. 
Pour le moment l’identité du petit ami  de la fille reste inconnue du grand public.
Alpha Ousmane Bah
Pour Africaguinee.com 
Tel.(224) 657 41 09 69

Créé le Dimanche 09 avril 2017 à 18:20