Guinée : nouvel « ultimatum » de l’opposition au pouvoir d’Alpha Condé…

Opposition

CONAKRY- L’opposition républicaine dirigée par Cellou Dalein menace de se délier de l’accord politique signé le 12 octobre 2016, si les élections locales ne sont pas organisées d’ici le 30 juin 2017.

Réunis ce vendredi en plénière, les opposants ont dénoncé la violation par le pouvoir en place des dispositions de l’accord. « On a aucune lisibilité, ni aucune visibilité quant à la période à laquelle ces élections peuvent avoir lieu », a déclaré le porte-parole de l’opposition, ajoutant qu’il n’y a aucune perspective pour l’organisation des élections communales.

Les opposants accusent le gouvernement de manque de volonté politique de mettre en application les dispositions de l’accord. L’opposition a usé de toutes les voies imaginables pour faire en sorte que le climat politique soit décrispé dans ce pays, a soutenu Aboubacar Sylla, avant de prévenir.

« Nous n’allons pas continuer à accepter cette situation. L’opposition républicaine met en garde le pouvoir quant à la nécessité de respecter les engagements qu’il a librement signés. En l’occurrence nous estimons qu’il est possible dans le contexte actuel d’organiser les élections locales avant la grande pluie c’est-à-dire le 30 juin 2017. Si les élections n’étaient pas organisées à cette date, nous considèrerons alors qu’il s’agit là d’une rupture de l’engagement du pouvoir dans le cadre de l’accord qui nous lie. Nous sortirons de la dynamique de l’accord et nous engagerons une épreuve de force avec le pouvoir pour que l’accord soit respecté et que les principes et les règles démocratiques soient respectés dans notre pays. C’est un engagement que nous prenons devant l’opinion nationale et internationale (…) », a averti M. Sylla au nom de ses pairs.

Affaire à suivre…

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 655 311 112

Créé le Vendredi 07 avril 2017 à 18:48