Elections locales en Guinée : de nouvelles craintes pour l’opposition…

Opposition

CONAKRY- La Guinée replongera t-elle à nouveau dans l’impasse ? L’opposition guinéenne vient d’exprimer des craintes au sujet de l’accord politique du 12 octobre qui prévoyait entre autres la tenue rapide des élections locales dans le pays.

Selon le porte-parole de l’opposition républicaine, le camp d’Alpha Condé n’a aucune volonté de voir les élections locales se tenir.

« Le parti au pouvoir est en pleine déconfiture, il y a trop de problèmes, il faudrait d’abord qu’il ressert les rangs, qu’il règle le problème des frondeurs, avant sûrement qu’on assiste à la tenue des élections locales », a confié Aboubacar Sylla, le porte-parole de l’opposition républicaine.

Signé le 12 octobre 2016, l’accord politique inter-guinéens patauge encore. Plusieurs points restent non appliqués. Il s’agit notamment de l’indemnisation des victimes des violences politiques et de l’identification des auteurs et commentaires des violences contre les manifestations.

« Le code électoral a été adopté depuis le mois de février dernier, jusqu’à date il n’a pas été promulgué. Les autres points de l’accord ne sont pas appliqués. A ce jour, il n’y a aucune visibilité sur la tenue de ces élections », estime M. Sylla.

Le retour ce mardi 4 avril 2017 de Cellou Dalein Diallo à Conakry sera déterminant pour l’opposition qui compte brandir les menaces de reprise de ses manifestations pour faire plier le pouvoir d’Alpha Condé.

 

Ahmed Tounkara

Pour Africaguinee.com

Créé le Mardi 04 avril 2017 à 14:20