Guinée : un nouveau soutien pour Dadis Camara…

Justice
Dadis Camara
Dadis Camara

CONAKRY- Moussa Dadis Camara, l’ancien chef de la transition guinéenne vient de bénéficier d’un nouveau soutien dans sa quête d’un retour au bercail. Après l’arrestation de Toumba Diakité à Dakar, le président de l’institution nationale indépendante des droits humains (INIDH) demande aux autorités guinéennes de permettre à Moussa Dadis Camara de rentrer au bercail.  Mamady Kaba qui a accordé une interview à notre rédaction estime tous les responsables de la junte militaire (de 2008) doivent mis être à la disposition de la justice, avant le début du procès sur le massacre du 28 septembre.

« Je souhaite que (l’arrestation de Toumba Diakité) ce soit le début d’un processus et non pas la fin d’un scenario. C’est une bonne chose que tous ceux qui ont quelque chose à dire sur ce dossier puissent être mis à la disposition de la justice guinéenne. Je pense notamment à d’autres membres de la junte militaire. Le capitaine Dadis doit pouvoir être autorisé à rentrer », formule Mamady Kaba, rappelant que l’ex chef de la junte a déjà demandé à rentrer dans  son pays pour se mettre à la disposition de la justice.

Pour le président de l’INIDH, l’effort que la Guinée a dû faire pour obtenir l’arrestation de Toumba et éventuellement sa prochaine extradition, le même effort permettrait à la Guinée de permettre à Moussa Dadis Camara de se retrouver en Guinée et de se mettre à la disposition de la justice. « Toumba seul ne suffit pas. Il faut bien que les autres responsables de la junte militaire puissent être mis à la disposition de la justice », préconise M. Kaba.

Toumba Diakité arrêté mi-décembre dernier à Dakar après sept années de cavale,  devrait être extradé dans les prochains jours vers Conakry, pour être entendu sur son rôle présumé dans le massacre du 28 septembre 2009. La justice Sénégalaise a déjà donné son feu vert, malgré son opposition.

Moussa Dadis Camara, sur lequel Toumba avait tiré une balle, en décembre 2009, a maintes fois voulu rentrer en Guinée, pour dit-il se mettre à la disposition de la justice, mais en a été empêché. Inculpé en juin 2015 par la justice guinéenne, l’ex-chef de la junte vit en exil au Burkina Faso depuis plus de cinq ans.

Nous y reviendrons !

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel. : (00224) 655 311 112

Créé le Mardi 17 janvier 2017 à 19:20