Guinée : Que prévoit le budget 2017 adopté par les députés ?

Economie
Mamady Youla, Premier Ministre de la Guinée
Mamady Youla, Premier Ministre de la Guinée

CONAKRY-Hormis les libéraux démocrates (opposition) qui ont choisi l’abstention, les députés guinéens ont adopté à la majorité le projet de loi des finances 2017 ce Mardi 13 Décembre 2016.

La prévision des dépenses pour l’exercice 2017 se chiffre à quinze mille trois cent vingt-huit milliards  quatre cent cinquante-six millions soixante-six mille francs guinéens (15 328 456 066 00 GNF).

Dans ce budget, les intérêts de la dette publique au titre de l’exercice 2017 se chiffrent à 1 156.10 milliards GNF dont 406.40 milliards de dette extérieure et 749.79 milliards de dette intérieure et augmentent de 168.84 milliards par rapport à 2016.

Le traitement et salaires passent de 3.273.00 milliards à 3.600.45 milliards pour 2017. Cette évolution est due à la prise en compte d’un ensemble de mesures nouvelles qui concernent :  la prise en charge en année pleine de 2000 agents nouvellement recrutés du secteur de la santé pour 43.60 milliards, le recrutement de 4000 agents pour le secteur de l’éducation dont 3.500 pour l’enseignement pré-universitaire et 500 pour l’enseignement technique pour 69.60 milliards,  la mise en application des statuts particuliers de l’éducation, de la police et des gardes forestiers pour 149.5 milliards…

L’enveloppe global du budget d’investissement public s’élève quant à lui à 4.852.83 milliards toutes taxes y comprises, soit 29.05% des dépenses totales et 7.32M du PIB (produit intérieur brut).

Pour le Chef du Gouvernement, au-delà du vote qui vient d’être fait avec l’abstention de l’opposition, les travaux qui ont permis d’atteindre ce résultat ont enregistré la participation de toute l’assemblée y compris les parlementaires de l’opposition. « Je suis ravi de voir qu’on a un budget qui a été adopté », a indiqué Mamady Youla, interrogé par notre reporter.

Les libéraux-démocrates se sont abstenu de voter le volet dépenses du budget. Interrogé sur les raisons de cette abstention, l’honorable Kalémoudou Yansané  a souligné qu’ils ont relevé des incohérences sur le budget.

 « L’investissement représente 31% du budget. Nous avons estimé que c’est la consommation qui devrait être faible par rapport à l’investissement. C’est l’investissement dans les infrastructures de base qui peuvent développer le pays et créer l’emploi. C’est le contraire de tout ça qu’on a vu dans le budget », a expliqué le député.

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel. : (00224) 655 311 112

Créé le Mercredi 14 décembre 2016 à 9:22