Invitation de Cellou Dalein à Sékoutoureya : Qu’en pense Baidy Aribot de l’UFR ?

Opposition

CONAKRY- L’invitation du Président de la République adressée au chef de file de l’Opposition pour la reprise du dialogue fait réagir la classe politique. Même si aucune date n’est encore fixée sur cette rencontre, le député de l’Union des Forces Républicaines salue cette initiative du Chef de l’Etat. Baydi Aribot estime qu’elle contribuera à apaiser le pays.

« Je félicite le président de la République d’avoir pris cette initiative. J’espère que cela contribuera à apaiser le pays. C’était le souhait de notre parti l’UFR, c’était l’appel qu’on avait lancé aux uns et aux autres à privilégier le dialogue, l’échange de point de vu autour de la table que les manifestations de rue. Cette initiative d’inviter El-hadj Cellou Dalein Diallo, à voir les contours d’une reprise du dialogue va dans le sens d’apaiser le pays et de ramener la confiance entre les acteurs politiques », estime le secrétaire exécutif de l’UFR.

L’invitation du président Alpha Condé qui a été adressée à Cellou Dalein Diallo et au Chef de file de la majorité intervient après une manifestation de l’opposition qui s’est soldée par la mort d’un jeune à Conakry. Cette mobilisation du 16 août a-t-elle pesé dans la balance ? Pour l’élu de Kaloum, le problème est ailleurs.

« Le problème n’est pas les manifestations sinon chaque partie a sa capacité de mobiliser. Le problème, ce sont les conséquences des manifestations sur le pays et sur la vie de nos concitoyens. A chaque manifestation, il y a un cortège funèbre qui suit. C’est ce qui est désagréable. Notre pays doit tourner cette page de voir tous les jours des violences politiques, on doit plutôt privilégier le dialogue. On ne peut pas continuer à exclure, à snober les forces politiques en présence. Il faut qu’on se parle parce qu’on est en démocratie. Et chaque partie a son mot à dire. Donc, je pense qu’en se mettant au-dessus de la mêlée et en invitant la majorité et le Chef de file de l’opposition c’est une bonne chose », déclare-t-il.

Cellou Dalein Diallo se réserve pour le moment de dire si oui ou non, il répondra à l’invitation présidentielle. L’opposant a indiqué ce matin à notre rédaction qu’il va consulter son parti dans les heures qui suivent, mais aussi ses pairs de l’Opposition. Mais pour le secrétaire exécutif de l’UFR le leader de l’UFDG ne doit pas tergiverser. 

« Je lance un appel à Cellou pour répondre à cette invitation. Parce qu’on ne peut pas vouloir du dialogue et refuser de rencontrer les gens pour parler. S’il ne répond pas, je ne le souhaite pas, il va donner des arguments à ceux qui pensent que l’objectif de l’Opposition Républicaine serait de rendre le pays ingouvernable. Et ça ne serait pas bon pour l’image de la classe politique. Quelque soit la situation, nous devons arriver à trouver des solutions heureuses. Même au plus fort de cette opposition républicaine, nous sommes arrivés à cela. Ce n’est pas aujourd’hui où il faut aller dans le sens de voir comment appliquer les accords déjà signés qu’on n’arrivera pas à se voir et à parler entre nous », lance le parlementaire.

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 31 11 12

Créé le Jeudi 25 août 2016 à 18:12