Fodé Oussou Fofana : « Ce que l’histoire retiendra du Dr Ousmane Kaba… »

Opposition

CONAKRY- La réconciliation annoncée entre le Président Alpha Condé et le Dr Ousmane Kaba, n’a pas laissé l’opposition guinéenne indifférente.

L’un des vice-présidents de la principale formation politique de l’opposition guinéenne a regretté le mode de gestion de ce « conflit » entre Alpha Condé et son allié Ousmane Kaba. Le Dr Fodé Oussou Fofana regrette ce qu’il qualifie de « promotion » de la division ethnique à travers l’ingérence de la coordination mandingue pour amener les deux acteurs à fumer le calumet de la paix.

« Qu’Alpha Condé se réconcilie avec Ousmane Kaba, c’est bien. Mais qu’on essaye à travers la politique mettre en avant l’appartenance ethnique, je pense que c’est ça le système Alpha Condé, et c’est justement c’est ce que nous regrettons » a confié le Dr Fodé Oussou Fofana.

L’ancien Président du parti « PLUS », Ousmane Kaba, avait été exclu du RPG Arc-en-ciel après avoir signé une lettre dans laquelle des propos du Président Alpha Condé avaient été fustigés. Au lendemain du discours tenu par Alpha Condé au siège du RPG Arc-en-ciel, le Dr Ousmane Kaba et d’autres alliés du parti au pouvoir comme Mamady Diawara, avaient dénoncé les propos tenus par le Chef de l’exécutif qui selon eux, avaient offensé l’ethnie malinké dans son ensemble.

La réconciliation entre Alpha Condé l’ancien Président de la Commission Economie et Finances de l’Assemblée Nationale guinéenne a été facilitée par la coordination mandingue.

« Ce que l’histoire retiendra du Dr Ousmane Kaba, c’est cette façon dont il s’est réconcilié avec Alpha Condé. Qu’il se soit agenouillé pour demander pardon ou pas, je pense que ce n’est pas quelqu’un qui a su assumer ses propos et sa position » regrette le Président du Groupe Parlementaire des Libéraux Démocrates. 

« Aujourd'hui on se demande s'ils auront le courage de revenir à l'Assemblée Nationale pour nous annoncer le retour du Dr Ousmane Kaba au sein de la mouvance présidentielle. Déjà ils avaient violé la loi en procédant à sa destitution comme Président du commission» a conclu le Chef de file des Libéraux Démocrates.

 

Ahmed Tounkara

Pour Africaguinee.com

Créé le Vendredi 19 août 2016 à 19:58