Guinée : inquiets, des citoyens interpellent le Gouvernement et l’Opposition…

Libre expression

CONAKRY- La crise politique actuelle marquée par la radicalisation des positions entre l’Opposition et la Mouvance présidentielle, suscite des inquiétudes chez certains citoyens de la Capitale Conakry.

Ils appellent les différents protagonistes (Gouvernement-mouvance-opposition) à aller autour de la table du dialogue pour éviter au pays une nouvelle crise dont l’issue est incertaine.

 « Nous on n’accepte pas les manifestations, le Gouvernement doit tout faire pour appeler l’opposition autour de la table de dialogue pour qu’on trouve une solution rapidement. On n’accepte pas qu’on brûle notre pays », souligne Mohamed Camara, habitant au quartier Almamiya dans la commune de Kaloum.

Kallo Mamadou, renchérit en affirmant que la politique dans la rue n’est pas bonne pour la Guinée, parce qu’elle est, selon lui, toujours sanctionnée par des tensions.

« Si les manifestations sont organisées les activités sont perturbées et les pertes économiques sont énormes. Le Président connait les tactiques pour temporiser les gens.  Donc, le Gouvernement doit prendre toutes les mesures nécessaires pour ne pas que l’opposition reprenne la rue. Cela va dans l’intérêt de la population, parce qu’elle vit du quotidien », explique ce gérant de centre téléphonique.

Par sa part, ce commerçant, se dit solidaire de la marche projetée par l’Opposition. Car, selon lui, elle vise à lutter la précarité et l’amélioration des conditions de vie. 

« Il faut que l’opposition et le Gouvernement s’entendent, sinon, c’est nous les pauvres citoyens qui allons souffrir. Mais le 04 août je vais marcher parce que nos besoins sont trop. On est en train de vivre dans la misère », justifie Abdoulaye Diallo.

Bah Kindy Gassimou appelle les acteurs politiques guinéens à privilégier le dialogue.  « On doit tout faire pour rétablir la confiance entre eux. Parce que nous voulons travailler dans la quiétude », a lancé cet employé d’une entreprise de la place, qui appelle la jeunesse guinéenne à renforcer la paix et l’unité. 

Ces cris de cœurs interviennent alors qu’un dialogue de sourds règne entre les deux camps rivaux. L’Opposition république qui refuse pour l’heure la main tendue par le Gouvernement envisage d’organiser une manifestation pacifique le 04 août prochain.

 

BAH Aissatou

Pour africaguinee.com

Tél : (00224) 655 31 11 14

Créé le Jeudi 21 juillet 2016 à 10:25