Guinée : le compte à rebours commence…

Crise politique en Guinée

CONAKRY- Le compte à rebours a commencé en Guinée. L’opposition promet de mettre à exécution ses menaces de reprise de ses manifestations de rue. Malgré les instructions données par le Chef du Gouvernement guinéen Mamady Youla au Ministre de la justice, pour la reprise effective du dialogue politique, l’opposition maintient son intention de battre le pavé dans les prochains jours à Conakry.

« Je pense que le Gouvernement veut jouer la montre avec nous. Cet appel du Premier Ministre n’est que du dilatoire pour nous détourner de notre volonté de manifester. Les méthodes du Gouvernement, on les connaît » estime un opposant contacté ce Jeudi 7 juillet 2016 par notre rédaction.

Selon nos informations, l’opposition a déjà mis en place un comité d’organisation pour ses manifestations. Sauf changement de dernière minute, l’opposition devrait commencer ses protestations par un appel à une journée ville-morte à Conakry. Les manifestations de rue devraient suivre, aussi bien à Conakry que dans les villes de l’intérieur du pays.

L’opposition guinéenne dénonce la gestion actuelle du processus électoral devant aboutir à l’organisation des élections locales. Parmi ses revendications figure également le maintien en détention de plusieurs de ses militants.

Du côté du Gouvernement, on s’interroge sur les conséquences de ces manifestations de l’opposition.

A suivre…

 

Ahmed Tounkara

Pour Africaguinee.com

Créé le Jeudi 07 juillet 2016 à 12:10