Retrait de Rio Tinto dans le Projet Simandou : Le porte-parole du Gouvernement apporte des précisions…

Gouvernement guinéen

CONAKRY-Alors que le retrait du géant minier Anglo-australien Rio Tinto dans le projet Simandou est sur toutes les lèvres à Conakry, le Gouvernement guinéen vient d’apporter des précisions. Le porte-parole du Gouvernement, Damantang Albert Camara qui s’exprimait cet après-midi lors d’un point de presse, a déclaré que jusqu’à preuve du contraire, Rio Tinto demeure un partenaire dans le Projet Simandou.

« Rio Tinto a parlé d’une intention. Il a fait une analyse de la situation, le ministre des Mines a répondu en disant que pour la Guinée, le Projet continue tel qu’il était. Rio Tinto doit respecter les engagements qu’il a eus. Si vous regardez la déclaration du nouveau Directeur Général de Rio Tinto, à aucun moment, il a dit que Rio Tinto s’en vas. Il faut prendre ces informations avec beaucoup de précaution et de responsabilité », a déclaré le porte-parole du Gouvernement.  

Cette déclaration du ministre Damantang semble déconnectée de la réalité, si l’on en croit aux propos du nouveau PDG de Rio. Jean-Sébastien Jacques a été très clair dans son interview accordée au Journal « The Times », en précisant qu’il n’y a pas de voie à suivre dans le contexte actuel par rapport à Simandou.

« Au vu du caractère capitalistique du projet et eu égard aux conditions actuelles du marché, les signaux ne sont pas favorables de notre point de vue (…) nous avons livré les études de faisabilité bancables au gouvernement et nous avons été clairs que dans le contexte actuel du marché, nous ne voyons pas la voie à suivre par rapport à Simandou… Ce n’est pas le moment pour Rio de développer un tel projet », a-t-il noté.

En dépit de cette précision, on ne peut plus clair, le Gouvernement continue de croire. « En ce qui concerne la Guinée, jusqu’à preuve de contraire, nous sommes des partenaires de Rio Tinto. Le ministre des Mines a fait un communiqué très clair dans ce sens. Allons jusqu’au bout de ce qui existe avant d’envisager ce qui n’existe pas. Ce qui pour le moment n’est que spéculations. Jusqu’à preuve du contraire, formellement on ne peut pas dire que Rio Tinto est parti », a indiqué le Porte-parole du Gouvernement.  

Simandou est un mégaprojet minier d’envergure mondiale, situé dans le sud-est de la Guinée, réunissant quatre partenaires (Rio Tinto, 46,6%, Chinalco, 41,3%, SFI, 4,6%, Etat guinéen, 7,5%). Son coût global avoisine les 20 milliards de dollars US. Sa réalisation va considérablement transformer l’économie guinéenne.

Affaire à suivre…

 

 Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

 

Créé le Mardi 05 juillet 2016 à 21:58