Violences à Mali : Première réaction du Ministre de la justice Maître Cheick Sako… (Exclusif)

Violences à Mali
Maître Cheick Sako, Ministre d'Etat chargé de la justice
Maître Cheick Sako, Ministre d'Etat chargé de la justice

CONAKRY- C’est la toute première réaction du Ministre guinéen chargé de la justice sur les violences survenues ces derniers jours dans la préfecture de Mali. Maître Cheick Sako qui a fermement condamné ces violences a promis « zéro tolérance » pour les auteurs de ces actes de pillages et de vandalisme.

« La procédure judiciaire est déjà enclenchée et on ira jusqu’au bout. Il y aura zéro tolérance par rapport à ce qui s’est passé à Mali » a indiqué le Ministre d’Etat Cheick Sako au cours d’un entretien avec un journaliste de notre rédaction

Les journées du vendredi 17 et du samedi 18 juin 2016 ont été très mouvementées dans la cité de la dame du mont loura. Une manifestation de citoyens de Mali qui réclamaient le départ du Colonel Issa Camara, Commandant du bataillon d’infanterie, a été violement réprimée par les militaires. Une dizaine de blessés ont été enregistrés dont quatre balle selon un bilan provisoire fourni par une source médicale. Outre ces cas de blessés, les dégâts matériels sont considérables. Au moins 17 boutiques ont été vandalisés par des Hommes en uniforme qui appartiendraient au bataillon du Colonel Issa Camara.

Pour le Ministre d’Etat Cheick Sako, ces actes de vandalisme sont intolérables de la part des Hommes en uniforme.

« Nous ne sommes plus au temps du CNDD (Conseil National pour la Démocratie et le Développement, ancienne junte militaire au pouvoir en Guinée, Ndlr). Nous sommes dans une République. Un militaire, quelque soit sa hiérarchie, ne peut pas se permettre de faire du n’importe quoi » a rappelé le Ministre d’Etat Cheick Sako qui promet que toute la lumière sera faite sur cette affaire.

Le parquet général qui s’est déjà saisi du dossier devrait faire une communication sur l’évolution des enquêtes dans les prochaines heures.

Le Colonel Issa Camara porté disparu ?

L’ancien Gouverneur de Mamou, le Colonel Issa Camara qui est le principal accusé dans cette affaire est actuellement à Conakry. L’information nous a été donnée cet après-midi par une source proche de l’état major général des armées. Contrairement aux rumeurs qui circulent dans la capitale guinéenne, le Colonel Issa Camara n’est pas porté disparu. Il s’est présenté à l’état major des armées ce Lundi 20 juin 2016. Il a été entendu sur les violents évènements survenus ces derniers jours à Mali.

Le procureur militaire pourrait également se saisir de cette affaire pour sanctionner d’éventuels manquements de la part des militaires.

Une autorité au niveau de l’état major de l’armée de terre a confié à un journaliste d’Africaguinee.com que pour le moment le Colonel Issa Camara a été convoqué. En terme clair, il n’est pas encore limogé. Ayant été nommé par décret, un arrêté ministériel ou une simple décision de sa hiérarchie militaire ne saurait limoger l’ancien gouverneur de Mamou.

Le vendredi 17 juin dernier, des citoyens de Mali ont manifesté pour dénoncer les sévisses corporelles que les Hommes du Colonel Issa Camara ont fait subir à un chauffeur accusé d’avoir mal stationné.

A suivre…

 

SOUARE Mamadou Hassimiou

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+244) 655 31 11 11

 

Créé le Lundi 20 juin 2016 à 18:44