Organisation de la CAN 2023 par la Guinée : Ce que recommande l’ex sociétaire du Syli Morlaye Soumah ‘’Kolovati’’….

Sport

CONAKRY- Quels sont les défis  qui attendent  la Guinée dans la perspective d’organiser la CAN 2023 ? Dans un entretien inédit qu’il a réservé  à notre rédaction, l’ancien international guinéen Morlaye Soumah ‘’ Colovatti’’ affiche son pessimisme quant à la réussite par son pays de l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations, a constaté Africaguinee.com.

 ‘’ Il ne faut pas attendre  que l’échéance approche pour se précipiter à achever des travaux. Je crois que c’est  une opportunité pour la Guinée d’avoir des installations sportives  parce que c’est la première fois qu’on espère organiser  un tournoi majeur. Il faut que cela se concrétise au moins pour une fois  dans l’histoire de ce pays’’ souhaite l’ex sociétaire du Syli National de Guinée.

Pour Morlaye Soumah, organiser une compétition de cette envergure nécessite aussi d’avoir une équipe compétitive capable de rivaliser avec les grandes nations de football et espérer remporter le trophée.  

‘’ C’est dès maintenant qu’il faut songer à former une équipe compétitive. C’est vrai qu’on a des cadets mais d’ici 2023 ses cadets auront au moins 25 ans. J’aimerais bien les voir dans les phases finales de la CAN cadette pour m’exprimer à leur sujet. Pour l’instant ils ont fait l’exploit de remporter tous les matchs de qualification (4 victoires d’affilées : Ndlr), on va les voir affronter les gros morceaux qualifiés aussi pour cette compétition, c’est à partir de là qu’il faudra les jauger  quand ils rivaliseront  avec les  meilleures équipes de Football du continent ‘’dit-il.

 Aux  dires de l’ex international guinéen,  sur le plan de la compétition, pour faire bonne figure il faudra songer à renforcer l’équipe nationale par des jeunes évoluant  dans  d’autres horizons.

‘’ Il faudra  après les conforter (cadets : Ndlr) par les juniors et d’autres joueurs qui évolueront sous  d’autres cieux. Il ne faut pas se leurrer dire qu’on peut concocter une équipe locale avec seulement des joueurs évoluant sur place en deux ans et qu’elle fasse bonne figure. Ce n’est pas trop évident. Il faut que les footballeurs soient encore plus performants pour avoir une ossature compétitive pour remporter la CAN il faut se mettre dès maintenant au travail. 2023 ce n’est pas loin’’ avertit l’ancien capitale de l’équipe de Guinée.

La Guinée candidate malheureuse pour l’organisation des CAN  2019 ou 2021, s’est vue dans la surprise générale octroyée  celle de 2023 lors de l’Assemblée Générale du comité exécutif de la Confédération Africaine de Football à Addis-Abeba au mois de septembre dernier.

 

Bah Boubacar Loudah

Pour Africaguinee.com

(+224)  655 31 11 13

 

 

Créé le Mardi 07 octobre 2014 à 18:33