Assemblée Nationale : Vers une plus grande implication des femmes députées dans la promotion du genre…

Politique

CONAKRY- Afin de promouvoir une participation effective de la couche féminine dans le processus électorale, l’ONG internationale  “National Démocratique Institute“ (NDI)  a organisé  ce vendredi 13 juin 2014 un atelier  de formation sur le thème ‘’Gagner avec les femmes’’  à l’intention des femmes des partis politiques, a appris africaguinee.com.

Cette rencontre qui regroupe 45  femmes représentantes des partis politiques   permettra d’identifier les faiblesses de leurs structures respectives en matière de promotion, de recrutement et  de maintien des femmes au sein des partis politiques.

Durant deux jours de  travail,  il sera question d’échanger notamment sur le rôle et l’importance des femmes dans les partis politiques ; l’importance des partis politiques pour les femmes engagées dans la politique, la présentation de l’outil d’évaluation élaboré dans le cadre de l’initiative globale ‘’Gagner avec les femmes’’.

A l’entame des travaux, le directeur résident de NDI en Guinée, Arsène Gbaguidi a déclaré que ce séminaire   s’inscrit  dans le cadre du renforcement des capacités des femmes des partis politiques et dans la promotion d’une participation inclusive et effective des membres très actifs  dans  les organes de décision et dans les activités de leurs partis politiques respectifs.

« L’initiative Globale  “Win with Women/Gagner avec les femmes“  a permis  de développer un outil d’évaluation  pour aider les leaders des partis politiques à réviser et à analyser leurs stratégies de recrutement, de maintien et de soutien aux femmes membres des partis politiques et les candidates aux élections », a précisé M. Gbaguidi.

Présente à cette cérémonie, Madame le chef de cabinet du ministère de l’action sociale, de la  promotion  féminine et de l’enfance, Kany Diakité a regretté que le nombre de femmes à l’Assemblée Nationale soit seulement de 24 sur les 114 députés alors que notre législation électorale dispose que les candidatures des femmes doivent représenter au moins 30% sur les listes ;  Cette sous-représentativité des femmes  est aussi observée au niveau du gouvernement avec seulement cinq ministres.

De son côté, la directrice de l’USAID, Michelle Goodet, a félicité et encouragé les femmes à poursuivre le combat au sein de leurs structures et à lutter  contre la sous représentation des femmes  à tous les niveaux à travers la formation et les plaidoyers.

Pour conclure, elle a  rassuré   l’engagement de l’USAID à accompagner  la Guinée dans le processus de renforcement de sa démocratie qui nécessite la participation de la couche féminine  dans  toutes les activités liées au processus.

 

BAH Aissatou

Pour africaguinee.com

Tél : (+224) 655 31 11 14

Créé le Samedi 14 juin 2014 à 18:09