Société : Plan Guinée réaffirme son engagement en faveur des enfants…

Société
Directeur National Plan Guinée
Directeur National Plan Guinée

DABOLA- En marge du lancement du mois de l’enfant guinéen à Dabola ce mois de Juin, l’ONG internationale Plan –Guinée, partenaire du gouvernement dans l’aide  à la petite enfance a organisé un atelier  sous le thème  ‘’ Résultat du projet de recherche sur  les enfants vivants avec un Handicap en Afrique de l’Ouest ‘’, a constaté Africaguinee.com.

Dans sa présentation Julien Yombouno  conseiller  éducation à Plan-Guinée a expliqué que : ’’ Entre 93 et 150 millions d’enfants de 0 a 14 ans dans le monde vivent avec un handicap  et sont  exposés à des risques de violences sexuelles, d’agression, d’exploitation et d’abus’’ indique le conseiller à l’éducation.

Et de poursuivre : ‘‘Après la collecte de données, une analyse  thématique a été menée afin de mieux comprendre l’ensemble  des maux et les besoins  des enfants  handicapés en matière d’éducation et de protection“.

Parlant de la stigmatisation dont les enfants  handicapés  sont victimes Yombouno Julien  développe : ’’ Il est difficile de trouver les informations  précises sur les enfants  vivant avec un handicap  en Afrique de l’Ouest. Les préjudices enregistrés à tous les niveaux de la société créent ainsi une discrimination profonde dont trois facteurs principaux  influencent l’ampleur de la stigmatisation de chaque enfant ayant un handicap,  le sexe, le type de déficience et la gravité de la déficience’’ souligne-t-il.

Selon le conseiller Education à plan-Guinée, l’impact des programmes serait limité si les attitudes envers les enfants handicapés restent négatives.

A l’issue de son intervention  Julien Yombouno élabore un plaidoyer  dans lequel il recommande ce qui suit : ’’Plan doit  intégrer  l’analyse et la programmation du handicap dans tous ses programmes, accorder la priorité à la lutte contre la stigmatisation à tous les  niveaux en direction des enfants handicapés, car la stigmatisation les exclut de l’éducation et de la protection’’ prône le conférencier.

Et de conclure : ‘’Les mesures visant à réduire et à éliminer la stigmatisation et la discrimination envers les enfants handicapés doivent être une priorité pour faire face aux causes profondes de l’exclusion des services de l’éducation et de protection. Les pratiques d’une éducation inclusive doivent être adoptées avec des ressources suffisantes  et combinées avec la réadaptation à base communautaire (RBC) et les services d’apprentissage et de soins de la petite enfance ’’ souhaite le conseiller  Education  à Plan-Guinée.

 

Bah Boubacar Loudah

Pour Africaguinée.com

(+224)  655 31 11 13

 

 

 

 

Créé le Jeudi 12 juin 2014 à 15:32