Secteur de l’énergie en Guinée : Le président Alpha Condé expose ses ambitions…

Gouvernance
Le président Alpha Condé lors de sa visite à Kaleta
Le président Alpha Condé lors de sa visite à Kaleta

DUBREKA- Le président de la république Alpha Condé a dévoilé ce mercredi 11 juin 2014 ses ambitions pour la Guinée dans le secteur de l’énergie ! Lors d’une visite de terrain sur le site du barrage hydroélectrique de Kaleta, le chef de l’Etat a exprimé son ambition de faire de la Guinée un pays exportateur d’électricité, a constaté sur place Africaguinee.com.

Pour cette première visite sur le site du barrage de Kaleta situé à plus de 100 kilomètres de la capitale guinéenne, le locataire du palais Sékoutoureya était accompagné de son ministre d’Etat conseiller spécial, El hadj Papa Koly Kourouma, du ministre d’Etat chargé de l’énergie, Idrissa Thiam, ainsi que du directeur du projet,  Cheick Taliby Sylla.

Toutes les installations du site ont été visitées par le président Alpha Condé et sa suite. Pour chacune des étapes, le directeur du projet expliquait l’état d’avancement des travaux de ce chantier qui devrait permettre à son terme, de résoudre définitivement le problème d’électricité dans le pays.

Au terme de sa visite, le chef de l’Etat a réaffirmé son ambition de faire de la pénurie d’électricité un lointain souvenir pour les populations guinéennes.

“Kaleta est le deuxième après Garafiri, qui va être suivi tout de suite par Souapeti. Ce barrage a une capacité de plus de 250 mégawatt. Cela veut dire que cela va résoudre le problème de courant à Conakry surtout. Une fois qu’on aura fait le barrage sur Souapeti, pour que le barrage ait son plein rendement en période d’étillage, il faut que Kaleta donne de l’eau à Garafiri et que Souapeti donne de l’eau à Kaleta. Donc  dans quelques temps nous n’aurons plus de problème d’électricité non seulement à la Guinée, mais nous allons pouvoir donner de l’énergie à la Guinée Bissau, au Sénégal, au Mali, etc…“ a déclaré le président Alpha Condé.

Selon lui, ces barrages ne vont pas simplement développer la Guinée mais aussi la sous-région. Réaffirmant son panafricanisme, le numéro un guinéen a indiqué que ces projets donneront  la possibilité de faire des pays de la sous-région des pays émergeants à travers l’accès à l’énergie. Car, dira t-il, “pour qu’un pays soit émergeant il faut de l’énergie et c’est ce travail auquel on est entrain de s’atteler actuellement“.

Par ailleurs, le chef de l’Etat guinéen a estimé que la pénurie d’électricité à laquelle le pays est confronté actuellement est essentiellement dû au manque d’investissement dans le secteur depuis plusieurs années.

“La Guinée est confrontée au problème d’électricité parce que pendant cinquante ans on a pas investit, ni dans la production, ni dans le transport, ni dans la distribution. Mais il est important qu’on produise d’abord avec Kaleta et en même temps nous travaillons pour reprendre tout le transport et la distribution. Kaleta est le premier jalon parce que nous voulons arriver à 6000 mégawatt très rapidement. Ce qui devrait nous permettre, en plus des mini barrages que nous allons construire comme Tinkisso, en forêt et en haute Guinée. Ces barrages vont servir à l’industrialisation parce que nous avons comme ambition de ne plus être un pays exportateur seulement de bauxite, mais exportateur d’aluminium, de ne plus être exportateur de minerai de fer mais exportateur d’acier. Donc les mini barrages vont servir à la population, et les grands barrages à l’industrialisation“ a promit le président Condé.

De son côté, le directeur du projet s’est félicité de cette première visite du chef de l’Etat sur le site du barrage. Cheick Taliby Sylla a ensuite expliqué l’état d’avancement de ce projet dont le coût total est de 522 millions de dollars américains.

“Le barrage est terminé. Nous sommes à la phase de terminaison de la prise d’eau usinière et le vidangeur de fond est aussi terminé. L’usine va finir dans 6 mois et au mois de mars 2015 on va faire la mise en eau. Le 31 mai 2015 nous allons lancer la première turbine qui va donner 80 mégawatt aux populations de Conakry et de la ligne interconnectée Tombo, système Samou, Garafiri, Kinkon. Cela veut dire que quand on va mettre le courant, les zones situées jusqu’à Labé vont avoir le courant 24h/24“ a annoncé M. Cheick Sylla.

La visite du président Alpha Condé et sa délégation a pris fin par l’inauguration d’un pont dans la localité de Bady.

Exécuté par la société China International Water Electric Corporation (CWE), ce projet prévoit entre autres, la réalisation d’un barrage en béton compacté au rouleau d’une hauteur sur fondation de 22m, d’une longueur totale d’environ 1 145m ; d’une centrale hydroélectrique équipée de trois turbines de type Kaplan à axe vertical d’une puissance installée de 240 MW.

SOUARE Mamadou Hassimiou

Envoyé spécial d’Africaguinee.com à Kaleta

Tél. : (+224) 655 31 11 11

 

 

Créé le Mercredi 11 juin 2014 à 21:40