Suisse : Vers une limitation des titres de séjours et du regroupement familial ?

Guinéens de Suisse

L’Union démocratique du centre (UDC, principal parti de l’opposition)  a fait récemment une série de propositions au Conseil fédéral concernant l’octroi des titres de séjour de courte durée et un allègement  du regroupement familial.

Ces propositions s’inscrivent dans le cadre de l’application de l’initiative de 9 février 2013 sur l’immigration de Masse qui avait remporté  50,3% de « oui » dans le pays.

Selon le président de l’UDC, Christophe Blocher, il y aurait trois possibilités concernant l’application de l’initiative.

« Outre le système de contingents, que la Suisse a connu entre 1970 et 2002, on pourrait continuer à appliquer le système en vigueur depuis 2007», explique Christoph Blocher «Celui-ci implique l'octroi  d’avantage de permis de courte durée et un allègement du regroupement familial.»

Si ces propositions de l’UDC sont acceptées, beaucoup d’immigrés notamment les guinéens pourraient subir de plein fouet les conséquences. Car l’octroie des titres de séjours de courte durée va exclure les immigrés extra-européens e. Quand à  la limitation du regroupement familial , elle va certainement décourager  les immigrés africains qui cherchent à s’établir en Suisse.

En décembre 2011,   60'658 Africains étaient recensés en Suisse, selon l’officie fédérale des statistiques.  Les pays les plus représentés sont l'Érythrée (8377), le Maroc (7270), la Tunisie (6489), la République démocratique du Congo (4707) et le Cameroun (4068).

Par ailleurs, ces chiffres ne tiennent pas compte des  requérants d’asile africains qui n’ont pas encore obtenus leur statut de réfugiés en Suisse.

Aucun chiffre n’est disponible pour l’instant sur le nombre de ressortissants guinéens qui vivent en Suisse.

Africaguinee.com

Créé le Samedi 15 mars 2014 à 15:46