Meurtre de Thierno Oumar Sadjo Bah au Canada :le gouvernement guinéen "suit de près" le dossier

Diaspora guinéenne
Sanoussy Bantama Sow ministre des guinéens de l'étranger
Sanoussy Bantama Sow ministre des guinéens de l'étranger

CONAKRY- Le gouvernement guinéen vient de réagir après la mort vendredi de Thierno Oumar Sadjo Bah, tué par un déséquilibré mental dans la ville d’Edmonton, ville située au centre du Canada, a appris Africaguinee.com.

Le ministre délégué aux guinéens de l’étranger, Sanoussy Bantama Sow a au nom de gouvernement guinéen présenté ses condoléances à la famille éplorée ainsi qu’à tous les ressortissants guinéens vivant au Canada. Le chef du département chargé de la diaspora guinéenne a ensuite promis que le gouvernement suivra de près ce dossier. “ Au nom du gouvernement guinéen je présente mes sincères condoléances à la famille du défunt, ainsi qu’à toute la diaspora guinéenne. Je profite aussi de cette occasion pour prendre l’engagement solennel que le gouvernement guinéen via mon département mettra tout en œuvre pour élucider cette affaire d’assassinat de notre compatriote“ a indiqué le ministre Sanoussy Bantama Sow à la rédaction d’Africaguinee.com.

Par ailleurs, le ministre Sow soulignera que la mission essentielle de son département est d’assister et de protéger les guinéens de la diaspora. “Avec les autorités canadiennes, nous allons suivre ce dossier de près parce qu’il semblerait que le Monsieur en question était quand même en situation régulière. Même si tel n’était pas le cas, nul n’a le droit d’ôter la vie d’autrui comme ça“ a poursuivit le ministre chargé des guinéens de l’étranger.

Thierno Oumar Sadjo Bah, père de quatre enfants, a été poignardé par  Jayme Joshua Pasieka. L'auteur présumé est un déséquilibré mental âgé de 29 ans qui travaille dans un grand magasin à l'ouest d'Edmonton.

Selon la police locale,  le bilan de la folie meutrière de Joshua Pasieka est sanglante: deux personnes tuées (dont le jeune guinéen) et  quatre blessés graves suite à cette attaque.

Un témoin cité par  Edmonton Journal raconte avoir vu le suspect se promener dans le magasin avec un couteau dans les mains. Un autre témoin affirme avoir entendu des cris et plusieurs personnes couraient pour fuir à la folie meurtrière de Pasieka qui a été arrêté par la police, quelques minutes après le drame.

 

SOUARE Mamadou Hassimiou

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 664 93 51 31

Créé le Samedi 01 mars 2014 à 16:14