Société : La police interdit une marche pacifique de journalistes guinéens…

Société
Manifestation journalistes guinéens
Manifestation journalistes guinéens

CONAKRY- Décidément il n’ ya pas que les hommes politiques qui voient leurs manifestations empêchées par les autorités en Guinée ! Ce jeudi, une manifestation de journalistes issus de la presse publique et privée, a été interdite par les autorités policières,  a constaté Africaguinee.com.

Ils étaient nombreux, ces confrères qui s’étaient donné rendez-vous très tôt ce jeudi matin du côté de la maison de la presse sise à Coleah, où devait partir la marche pacifique pour dénoncer l’arrestation de leurs confrères Peter Greste et Mohamed Fadel Fadel Fahmy par les autorités Egyptiennes. Il faut dire d’ailleurs que le procès de ces deux journalistes de la chaîne qatari “Al Jazeera“. Ils sont accusés de soutenir les partisans des frères musulmans, formation politique qui avait porté au pouvoir le président déchu Mohamed Morsi.

Parlant de cette marche qui était projetée par les Hommes de médias guinéens et qui devait s’étendre de la maison de la presse de Coleah à l’ambassade d’Egypte en Guinée, les autorités policières ont dû l’interdire. La raison évoquée par le Colonel Sékou Mara, directeur général adjoint de la police, la marie de Matam n’aurait pas été saisie par les organisateurs. En dépit des arguments avancés par les organisateurs, la marche a été finalement annulée.

Sur les tee-shirts que portaient les protestataires on pouvait lire, “Halte à l’arrestation des journalistes à travers le monde ! Libérez les journalistes d’Al Jazeera !“.

 

Bah Aissatou

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 664 93 46 23

Créé le Jeudi 20 Février 2014 à 17:15