Massacres du 28 septembre : “Il ya la volonté politique“ rassure le ministre d’Etat à la justice…

Société
Massacres 28 septembre 2009
Massacres 28 septembre 2009

CONAKRY- Le ministre  guinéen de la Justice garde des Sceaux a reçu ce mercredi 19 février, une délégation de la Cour Pénale International, venue s’enquérir de l’avancement du dossier des massacres du 28 septembre. Maître Cheick Sacko a rassuré les émissaires de la procureure générale de la CPI, Fatou Bensouda, de la volonté politique des autorités guinéennes, de faire avancer le dossier, a appris Africaguinee.com.

‘’Nous avons reçu aujourd’hui la délégation de la CPI dont ce n’est pas la première visite. Ils sont venus s’informer sur le suivi de la procédure concernant les évènements du 28 septembre. On les a accueillis ce matin et on a eu une série de travail’’, a annoncé le ministre de la justice sur les ondes de la radio nationale.

Maître Cheick Sacko dit avoir  indiqué aux envoyés spéciaux de la CPI qu’il y a une volonté politique de faire avancer ce dossier. Selon le ministre, ce dossier est en partie les raisons de l’existence de son département.  ‘’J’ai dit aux représentants de la CPI qu’il y avait une volonté politique dans ce pays pour  avancer dans ce dossier, de lutter contre l’impunité. Je veillerais aussi que cela se sache. Quant aux éléments in concerto concernant le travail du pool des juges d’instruction, je pense que l’exécutif et le ministère feront leur travail. Donc, on va leur faciliter le travail’’, a assuré le ministre de la Justice garde des Sceaux.

Quatre ans après le carnage du 28 septembre, les enquêtes sur le dossier de ces massacres qui ont coûté la vie de 157 personnes, avancent, mais, ‘’à pas de caméléon’’. Cette lenteur inquiète les victimes et les organisations de défense des droits de l’homme.

Le pool des juges guinéens en charge de ce dossier a inculpé huit personnes dont des  officiers de hauts rangs.

Le président  de la République, Alpha Condé, a promis hier que tout va être mis en œuvre avec le nouveau ministre de la justice garde des sceaux, pour que cette opération se déroule dans les meilleures conditions pour que les victimes aient justice.

Affaire à suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 664 93 51 32

Créé le Jeudi 20 Février 2014 à 17:35