Massacres du 28 septembre : Ce que le président Alpha Condé a dit aux émissaires de la CPI…

Politique
Alpha Condé
Alpha Condé

CONAKRY- Présents à Conakry depuis mercredi dans le cadre du suivi des enquêtes sur les massacres du 28  septembre, les émissaires du procureur de la Cour Pénale Internationale, Fatou Ben Souda ont eu langue avec le président de la République. Pr Alpha Condé a insisté devant ses hôtes sur la nécessité de rendre justice aux victimes, a appris Africaguinee.com.

« Nous sommes venus toujours dans le cadre du suivi des enquêtes faites par les juges guinéens par rapport aux évènements du 28 septembre. Nous avons eu de la bouche du président, la nécessité de donner justice à ces victimes et que tout va être mis en œuvre pour ça. On va continuer avec le nouveau ministre de la justice garde des sceaux pour que cette opération se déroule dans les meilleures conditions pour que les victimes aient justice. Cette coopération est exemplaire. Aucune requête ne nous a été refusée ici », a déclaré le chargé de coopération internationale au niveau de la CPI. Amady Ba regrette toutefois la lenteur du dossier.

Le pool des juges guinéens en charge de ce dossier a, depuis ces évènements, inculpé huit personnes. Les victimes estiment que ce nombre est très  peu par rapport à la  gravité des massacres. 

Plusieurs officiers de l’armée guinéenne  inculpés dans cette affaire occupent encore de hautes fonctions dans l’administration guinéenne. Il s’agit notamment du ministre chargé de la sécurité présidentielle, le Colonel Claude Pivi et du secrétaire d’Etat à la présidence chargé de la lutte contre la drogue et des crimes organisés, le Colonel Moussa Thieboro Camara.

En septembre 2009, une manifestation de l’opposition avait été réprimée dans le sang dans un stade de Conakry. Selon un bilan établi par des enquêteurs onusiens 157 personnes avaient été tuées et des centaines de femmes violées. 

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 664 93 51 32

 

Créé le Jeudi 20 Février 2014 à 9:42