Attaque du 19 Juillet : le Général Thiam et compagnie, oubliés par la justice?

Affaire du 19 juillet
Nouhou Thiam
Nouhou Thiam

CONAKRY-Une lueur d'espoir s'affiche pour le Général Nouhou Thiam et plusieurs accusés de l'attaque du 19 juillet 2011. Face à la lenteur de la mise en place d'un tribunal militaire pour juger les officiers militaires arrêtés dans le dossier de l’attaque de la résidence privée  du chef de l’Etat, un avocat de la  défense entend interpeler le nouveau ministre de la justice. Objectif de cette démarche, attirer l'attention du ministre Cheick Sacko sur ce dossier.

Interrogé ce matin par notre reporter  sur  l’évolution du dossier, maître Mohamed Traoré a indiqué que : ‘’le dossier n’évolue pas du tout, je pense qu’on a même tendance à oublier nos clients en prison’’, souligne l’avocat.

Selon lui, le problème dans ce dossier,  ‘’quand nous nous adressons au parquet général, on nous dit ‘’Non’’, leur cas relève du tribunal militaire. Mais au niveau de cette justice militaire, on n’a pratiquement aucun interlocuteur. Théoriquement on parle du haut commandement de la gendarmerie, Direction du tribunal militaire, mais on ne voit aucune structure à laquelle on peut s’adresser pour obtenir de telles mesures’’, a  expliqué maître Traoré.

Face à cette situation, il dit espérer qu’avec l’arrivée d’un nouveau ministre à la tête du département de la justice, la donne va changer : ‘’Nous espérons qu’avec l’arrivée du nouveau ministre, il pourra nous aider dans ce sens, personnellement je compte lui adresser un courrier  aujourd’hui pour attirer son attention sur ces cas . Et j’aimerais bien que ce soit l’un des tous premiers dossiers dont il va s’occuper’’, a fait savoir notre interlocuteur.
 

Faut-il noter que plusieurs officiers  de l’armée guinéenne proche du Général Sékouba Konaté, ex président de la transition guinéenne, avaient été arrêtés dans les heures qui ont suivi l’attaque de la résidence du Chef de l’Etat. Une attaque survenue le 19 juillet 2011 à Kipé. Il s’agit entre autres du Général Nouhou Thiam, ex chef d’Etat Major Général des armées, Colonel Sadou Diallo, ancien commandant de la région militaire de Faranah et du camp Camayenne (aujourd’hui alité à l’hôpital, à cause d’une infection hémorroïdaire), du  colonel Souleymane Bah dit Aidor, décédé en Novembre 2012 à son domicile, avant son jugement.
 

Affaire à suivre…
 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 664 93 51 32

 

  

Créé le Mercredi 29 janvier 2014 à 13:34