Pourquoi le courant manque dans certains quartiers de Conakry?

Electricité

CONAKRY-Suites aux nombreuses plaintes des  citoyens des quartiers  de la haute banlieue  de Conakry sur le manque du courant électrique dans les foyers, le chef de département communication d’EDG,  Dr Laye Kouyaté  a apporté des précisions face à cette situation qui poussent certains jeunes  à manifester, a appris Africaguinee.com.
 

«  Le réseau est tellement vétuste et saturé que lorsque' il y a une panne nos travailleurs mêmes ont des difficultés à accéder aux installations pour réparer. Quand nos agents viennent pour réparer un transformateur ce sont des problèmes. Ça devient un calvaire », se justifie  Laye Kouyaté.

Depuis deux mois,  13 quartiers de  la haute banlieue de Conakry  se trouvent dans l’obscurité.  Hier c’est au quartier Hamdallaye qui était en ébullition où  des jeunes ont manifesté  contre les coupures intempestives  du courant.

Sur les raisons  de ce délestage du courant, dans cette zone, Laye Kouyaté explique : « Le problème au départ à la Minière,  les gens veulent avoir le courant à partir de 20 heures. Et on ne peut pas les alimenter à partir de 20 heures parce que le départ  est surchargé.  Et on ne peut les mettre sur le réseau qu’à partir de 23 heures 30 minutes à 00 heure.  Donc,  les gens s’étaient  rebellés à cause de ça »,  a indiqué le chef de département communication, avant de rassurer  que la  panne a été réglée.

Revenant  sur le cas  des 13 quartiers  qui sont dans l'obscurité depuis deux mois suite  à une  panne du transformateur de haute tension à Sonfonia,  M. Kouyaté  a dégagé  les causes du retard de  la réparation. 

Selon lui, ‘’le transformateur nouvellement installé  date  de 2007  et depuis son arrivée il n’a jamais été mis sur le réseau.  Donc précipiter les travaux de dépannage vont faire  que les citoyens seront en manque de courant durant une année. Mettre un transformateur de haute tension il faut procéder à des différents tests. Il était  dans la cour de Tombo exposé à des différentes intempéries de la nature. Pour ça,  il faut essayer de chauffer le transformateur pour liquider toute l’humidité à l’intérieur pour que les paramètres donnent. Ce sont ces travaux là que nous sommes entrain de faire. En le faisant à la précipitation on va le perdre», a expliqué M. Kouyaté.

Il faut noter que ces derniers temps plusieurs quartiers ont été secoués par des mouvements de protestation  liés au manque de courant dans la ville de Conakry. 

BAH Aissatou 

Pour africaguinee.com

Tél : (+224) 664 93 46 23

Créé le Samedi 25 janvier 2014 à 10:06