Justice: Inquiétude autour de la santé du Commandant AOB…

Affaire du 19 juillet 2011
Commandant AOB
Commandant AOB

CONAKRY-Considéré comme le cerveau de l’attaque qui a visé le domicile privé du président Alpha Condé en 2011, le commandant Alpha Oumar Boffa Diallo dit AOB serait toujours malade et alité à l’infirmerie de la maison centrale de Conakry. Les avocats de la défense sollicitent son évacuation sanitaire pour extraire les éclats de grenades qui restent toujours dans son corps a appris Africaguinee.com.

 

‘’Jusqu’à présent, il (le commandant AOB, ndlr) n’est pas sorti de l’infirmerie de la maison centrale, car il n’est pas totalement en parfait état de santé. Il lui reste des séquelles, il est toujours malade’’, a fait savoir ce matin un de ses avocats au micro de notre reporter.

 

A la question de savoir de quelle maladie, souffrirait son client, l’avocat a précisé ceci : ‘’vous savez qu’il a reçu des éclats de grenades, jusqu’à présent, il existe des éclats dans son corps qui n’ont pas été enlevés. Au niveau des pieds aussi, il y a un pied qui  n’est pas entièrement guéri’’, a révélé notre source qui a ajouté tout de même que son client bénéficie de soins, mais pour l’enlèvement des éclats sur son corps, il lui faut une évacuation dans un hôpital spécialisé en la matière.

 

‘’Il bénéficie de soins, mais pour l’enlèvement des éclats qui restent dans son corps, il va falloir l’hospitaliser dans un hôpital spécialisé en la matière. Donc, il lui faut nécessairement une évacuation à l’extérieur pour  pouvoir enlever ces éclats’’, soutient-il.

 

L’avocat indique avoir mené des démarches dans ce sens mais qui sont toutes restées infructueuses : ‘’ J’ai mené des démarches, mais rien n’a abouti d’abord’’, a-t-il rapporté.

 

Interrogé par rapport au  pourvoi en cassation qu’ils ont déposé à la Cour Suprême, notre interlocuteur nous a signifié que jusqu’à  présent, il n’y a pas eu du nouveau. ‘’ R A S (rien à  signaler)’’, a-t-il répondu en substance.

Condamné à la réclusion criminelle à perpétuité au petit matin du samedi 13 juillet 2013, par le juge Fodé Bangoura, commandant AOB purge sa peine à la maison d’arrêt de Conakry.

 

Affaire à suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 664 93 51 32

Créé le Vendredi 24 janvier 2014 à 13:59