Gouvernance : Quelques résultats obtenus au département de l’enseignement technique…

CONAKRY- Quels ont été les grands chantiers du département de l’enseignement technique, de la formation professionnelle et de l’emploi durant l’année 2013 ? Quels sont les résultats obtenus par ce département piloté par le porte-parole du gouvernement guinéen, le Ministre Damantang Albert Camara ? Nous vous livrons quelques éléments de réponse fournis par le chef de ce département, lors d’un entretien avec notre rédaction…
 
  Le premier succès enregistré par le département a été de mettre en œuvre une des directives du Chef de l’Etat dans ses propositions de campagne. Dans son livre « Un africain engagé » le Président demande de « favoriser et soutenir l’orientation des élèves dans les établissements professionnels en vue de disposer d’un nombre suffisant de cadre moyens » 
 
Grâce à une communication ciblée et efficace, l’effectif total des apprenants inscrits dans les institutions de formation de formation technique et professionnelle qui était de 23 260 (10 952 filles) en 2010 est passé à 36 272 (16 750 filles) en 2012. De même le nombre de candidats à l’entrée dans les établissements de formation professionnelle a pratiquement quadruplé en 3 ans.
 
Cet accroissement significatif et qui dénote d’une prise de conscience des jeunes pour la formation professionnelle et technique. Cette situation est en cohérence avec la vision du Gouvernement qui veut former désormais pour l’emploi et offrir par la même occasion des ouvriers spécialisés pour répondre aux besoins sans cesse croissants des nouvelles entreprises notamment dans les secteurs minier et agricole.
 
Les innovations dans le secteur de la formation professionnelle se sont également matérialisées par une amélioration de la qualité de l’enseignement et la diversification des filières avec, notamment :
 
•       La rénovation du programme de formation initiale des maîtres de l’élémentaire
•       La mise à disposition d’un curriculum pour l’expérimentation de la formation des éducateurs du préscolaire dans les Ecoles Normales des Instituteurs (ENI) ;
•       Le renforcement des capacités des institutions de formation par la mise à disposition d’importantes quantités de matières d’œuvre pour toutes les filières en vue d’appuyer la formation pratique des apprenants.
•       L’acquisition des tracteurs pour appuyer la formation dans les Ecoles Nationales d’Agriculture et d’Elevage
 
 
Le département a également très vite constaté la nécessité d’améliorer la gouvernance des écoles techniques et professionnelles. Pour y parvenir les actions suivantes ont été entreprises :
 
•       Elaboration d’une Lettre de Politique de Développement de l’Emploi, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle (LPD/ EETFP)
•       Elaboration d’un manuel de procédure de gestion administrative, pédagogique et financière en vue d’une amélioration de la gouvernance.
•       Réalisation d’un annuaire statistique.
•       Equipement d’une salle informatique au CNPG avec 30 unités pour assurer des missions de formation continue et initiale
•       Tenue de la première convention des Chefs d’établissements d’ETFP
•       La mise en place de Conseils d’établissements
•       Prise d’actes relatifs à l’immatriculation des nouveaux apprenants afin d’empêcher les inscriptions frauduleuses, à la réglementation des frais d’inscription des apprenants et à la création des conseils d’établissement
•       Mise en place au sein du Département des cellules techniques. Dans le cadre de la redynamisation du système Emploi, Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, il s’agit de commissions de travail chargées de l’identification des filières en relation avec les domaines prioritaires du marché de l’emploi d’une part, et de la réalisation et du suivi des projets d’autre part.
 
S’agissant du volet « Emploi », le ministère s’est attaché à donner plus de chances aux demandeurs d’emploi de s’insérer professionnellement.
 
A ce titre, il faut mentionner l’organisation des Salons de l'emploi. En effet, Le Ministère de l’Emploi, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, en partenariat avec le Ministère de la Jeunesse et de l’Emploi Jeunes et le Forum des Jeunes de Guinée (FOJEG) a mobilisé industriels et miniers, futurs pourvoyeurs d’emplois autour des Salons de l’Emploi qui ont été organisés successivement à N’Zérékoré, Kankan, Labé, Boké et Conakry.
Ces Salons ont abouti, entres autres, au montage d’un projet de réalisation de 21 maisons de l’emploi qui seront des centres d’information sur le marché de l’emploi pour les entreprises et les demandeurs d’emploi
Par ailleurs, il a été assuré : 
-        la formation de 2000 primo-demandeurs d’emploi en informatique et en technique de recherche d’emploi
-        la conduite d’une étude sur le travail et l’emploi décents en République de Guinée
-        le lancement des travaux de la première Maison de l’emploi, de l’entreprenariat et de la formation à Conakry
 
  Enfin  plusieurs partenariats ont été noués pour favoriser l’atteinte des objectifs que s’est fixé le département :
 
•        Partenariat avec l’Association des Jeunes Guinéens de France ((AJGF) pour un appui aux différents projets relatifs à la promotion de l’emploi et à la formation des jeunes guinéens ;
 
•       Programme de coopération 2012-2014 dans le domaine de l’emploi et de la formation professionnelle entre le Ministère de l’EETFP et le Ministère Français du Travail, de l’Emploi et de la Santé à travers le GIP et portant sur le diagnostic de l’organisation de l’Inspection Générale, l’évaluation des besoins de formation, la formation des inspecteurs à l’audit et l’appui à l’élaboration d’un guide méthodologique d’audit;
 
•       Partenariat avec l’UNICEF pour la formation des 1800 jeunes démobilisés de Kalya dans les institutions de formation ci-après : CFP et ESSC à  N’Zérékoré ; ENAE et CFP/ PP à Macenta ; CFP à Guéckédou ; CFP- Bordo et CFP Ho Chi Minh à Kankan ; CEPERTAM - ENPT et CFP/ CF à Conakry.
 
•       Partenariat avec le SCAD pour la formation de 1000 jeunes à CEPERTAM ; au CFP de Matoto ; et au CFP de Ratoma.
 
•       Partenariat avec le Ministère de l’Emploi Jeunes et des Sports pour la formation de 500 jeunes au compte du projet hydro-électrique de Kaléta  à l’ENAM,CEPERTAM, CFP de Matoto et CFP de Bolé.
 
•       Partenariat dans le cadre de la formation, du suivi et l’accompagnement de 25 jeunes par métier au CFP de Donka avec l’ONG les Apprentis de Guinée.
 
•       Partenariat avec l’ONG Suisse ASF (Apprentissage Sans Frontières) dans le cadre de la réalisation d’un projet de développement des TIC en Guinée devant permettre la mise en place d’une salle multimédia à l’ENAM pour la formation des formateurs aux TIC, le renforcement des capacités des institutions avec la mise à disposition de 25 ordinateurs à l’ENPT, 25 ordinateurs à l’ENAM et 10 ordinateurs à l’ENSAC ;
 
•       Organisation, en partenariat l’ONG Apprentissage Sans Frontières d’un symposium sur l’apprentissage en Guinée ;
 
•       Contrat de partenariat avec AREEBA-Guinée à travers l’ENAM pour l’exécution des travaux de remise en état des bâtiments de l’Ecole Maternelle du Jardin 2 Octobre.
 
•       Appui à l’Entreprise ‘’ Les Apprentis de Guinée’’ dans le cadre du projet de formation de jeunes ouvriers dans le domaine de la construction du bâtiment.
 
•       Pose de la première pierre du CFP de Beyla avec l’appui de Rio Tinto  sous la présidence du Premier Ministre et avec la participation des membres du Gouvernement.
 
•       Pose de la première pierre des travaux de rénovation et d’extension du CFP DE Bordo- Kankan.
 
•       Pose de la première pierre des travaux de rénovation de la Maison d’Autriche.
 
•       Remise de trois ateliers offerts par la BID/ WACQF au CFP/ Maritime. ;
 
  SOUARE Mamadou Hassimiou 
   Pour Africaguinee.com
   Tél. : (+224) 664 93 51 31
 
Créé le Mercredi 18 décembre 2013 à 18:22