Politique : Vers un retour du PEDN dans l’alliance Arc-en-ciel ?

 

CONAKRY- Faut t-il s’attendre à un retour du Parti de l’Espoir pour le Développement National (PEDN) de l’ancien premier ministre Lansana Kouyaté dans l’alliance Arc-en-ciel comme l’a souhaité récemment Malick Sankhon ?
 
Selon la secrétaire nationale du PEDN, Dr Zalikatou Diallo, cette question n’est pas pour l’instant à l’ordre du jour au niveau de sa formation politique : 
 
“L’heure n’est vraiment pas à cette question de savoir s’il faut aller avec la mouvance. Nous sommes et nous demeurons jusqu’à preuve du contraire dans l’opposition républicaine“, a réagit Dr Zalikatou Diallo le numéro 2 du PEDN.
 
Contactée par notre rédaction, Mme Diallo a déclaré que  « c’est une décision majeure à prendre, compte tenu de tout ce qui s’est passé, vous comprendrez aisément que le PEDN et son président Lansana Kouyaté n’ont pas droit à l’erreur. Une décision comme ça explique nécessairement une concertation du parti au niveau de la base. Mais ce que je peux vous dire, c’est que pour ne pas dire que cette éventualité là est impossible, mais je vous dirais que dores et déjà que ce serais très difficile pour nous de faire marche arrière ». 
 
Pour lui, dans la vie d’un parti politique, il y a des étapes décisives. Et lorsque certaines étapes décisives sont franchies, « le retour est extrêmement difficile voire impossible ». Et d’ajouter : « que cela ne tienne, pour toute décision de ce genre, il faut une concertation. Mais pour le moment, l’heure n’est pas à cela. Le PEDN reste dans l’opposition républicaine et nous demeurons dans l’opposition républicaine », a martelé Mme Traoré Zalikatou Diallo.
 
Parlant des souhaits de monsieur Sankon, le numéro 2 du PEDN souligne que  jusqu’ici, son parti  n’a pas été officiellement saisi. D’après elle, ce n’est que les sentiments émis par un responsable du parti au pouvoir. « Ce n’est que son souhait, donc nous, nous estimons que c’est un sentiment tout à fait personnel. Mais l’heure n’est vraiment pas à cette question de savoir s’il faut aller avec la mouvance. Nous sommes et nous demeurons jusqu’à preuve du contraire dans l’opposition républicaine ».
 
Récemment, à son retour de la France, Malick Sankhon a dit qu’il « souhaite maintenant, c’est la reconstitution de l’alliance arc-en-ciel. Et je pense à monsieur Kouyaté et M. Kassory Fofana ».
 
  Aliou BM Diallo
   Pour Africaguinee.com
   (+224) 664 93 46 24
 
Créé le Lundi 04 novembre 2013 à 10:53