Mondial-2014/Afrique - Le Ghana quasiment qualifié

KUMASI-Le Ghana a pris une très grosse option pour la qualification au Mondial-2014, en battant l'Egypte 6 à 1 mardi à Kumasi (centre) en match aller des barrages de la zone Afrique.

Forts d'une telle avance, les Black Stars, qui avaient atteint les 8e de finale en 2006 et les quarts de finale en 2010, ont donc un pied et quatre orteils au Brésil où ils devraient disputer leur 3e Coupe du monde.

Pour les Pharaons, bien plus souvent performants en Coupe d'Afrique des Nations avec 7 titres (record), l'attente depuis 1990 -année de leur 2e et dernière présence en date au Mondial- devrait se prolonger, sauf miracle au Caire pour le second acte.

L'attaquant Asamoah Gyan a ouvert le score d'un tir croisé (1-0, 4e), avant que Gomaa, contre son camp, n'offre une plus grande avance aux Ghanéens (2-0, 22e).

L'Egypte a repris espoir après un penalty transformé par Aboutrika (2-1, 41e), mais de courte durée puisque Waris, de la tête, a redonné deux buts d'avance au Ghana (3-1, 44e).

En seconde période, Gyan a marqué le 4e but (et s'est donc offert un doublé) en déviant de la tête une reprise de Muntari (4-1,53e), qui a ensuite transformé le penalty du 5-1 (5-1, 73e), avant que Atsu ne parachève le large succès des siens d'un tir à ras de terre (6-1, 88e).

Même s'il n'est jamais simple de se déplacer au Caire, le Ghana peut envisager sereinement le rendez-vous du 19 novembre prochain.

Ce même jour se jouera à Blida un autre barrage retour qui sent déjà le soufre entre l'Algérie et le Burkina Faso, après la victoire (3-2) burkinabè de samedi qui a embrasé joueurs et presse algériens.

Le coupable aux yeux des Fennecs a été l'arbitre zambien de la rencontre qui a sifflé deux penalties contre eux, dont le 2e en fin de match pour une faute de main peu évidente.

Après la rencontre, le capitaine algérien Madjid Bougherra s'est fendu d'un "ce n'est pas le Burkina Faso qui nous a battus, c'est plutôt l'arbitre. Mais c'est ça l'Afrique, et c'est ça l'arbitrage africain".

Et le lendemain, c'est la presse algérienne qui a pris le relais. Le quotidien sportif Compétition titrait "Cet arbitre est un salaud !", tandis qu'on pouvait lire "Au retour, on les bouffera !" en Une du journal Le Buteur.

Epargné par les polémiques, le duel entre le Cameroun et la Tunisie a lui accouché d'un nul (0-0) à Radès dimanche, malgré de belles intentions de part et d'autres. Le suspense sera donc aussi au rendez-vous lors du retour à Yaoundé le 17 novembre, où les Lions indomptables tenteront d'obtenir leur 7e ticket pour un Mondial et ainsi améliorer leur record de participations pour un pays africain.

De leurs côtés, enfin, Ivoiriens et Nigérians ont pris une option pour le Brésil en s'imposant respectivement contre le Sénégal (3-1) et en Ethiopie (2-1).

  AFP

Créé le Mercredi 16 octobre 2013 à 10:18