africaguinne.com
africaguinne.com
N
User :
Pass :

Fin de transition en Guinée : Le Général Sékouba Konaté parle…(Exclusif)

Finalisation de la transition : Le Capitaine Dadis Camara s’exprime… (Exclusif)

Perchoir de l’assemblée : Dernière ligne droite pour le choix définitif du candidat de l’opposition

Situation socio-politique en Guinée: Ce qu'en pense l'opposant Faya Milimono

Exclusif: le président Condé demande la démission du gouvernement(officiel)


 

Detail de la News

Politique : Ce que Bernard Kouchner reproche à l’opposition guinéenne…





CONAKRY- L’ancien Chef de la diplomatie française et ami du président Alpha Condé, vient d’insinuer que l’opposition guinéenne avait usé de la corruption lors des manifestations politiques. Bernard Kouchner pense que de l’argent avait été distribué aux jeunes manifestants pour créer une situation d’instabilité dangereuse entièrement fabriquée, a appris Africaguinee.com.

Revenant sur les remous sociaux et politiques, qui ont secouée la Guinée durant les trois premières années de la gouvernance d’Alpha Condé, il s’est déchainé tout d’abord contre la façon dont les medias français décrivaient ces évènements.

‘’ Je venais souvent ici, je voyais les dépêches en France qui affirmaient qu’on s’assassinait dans les rues. Mais enfin vraiment tout cela est lamentable ! Vous devriez avoir honte les journalistes de laisser faire ça. En France on écrivait n’importe quoi ! Bon il y avait aussi plusieurs réalités, il y avait les manifestations politiques !’’, s’est insurgé Bernard Kouchner, qui a jouté que : ‘’Mais on ne disait pas en même temps que chacun des jeunes manifestants avaient de l’argent comme par hasard’’.

‘’Ah bon ?’’, s’étonne le journaliste. ‘’Ah oui vous ne le saviez pas ! Je pense très profondément, tout ça était bien manœuvrer bien entendu. Ce n’était pas spontanément que quelqu’un qui ait établi la démocratie soit rejeté par le peuple. Je ne vois pas pourquoi, ça ne s’est fait nulle part. Donc il y avait toute une situation d’instabilité dangereuse, bien entendu, mais qui était entièrement fabriquée’’, a soutenu M. Kouchner, sur les ondes de nos confrères de la Radio Nostalgie.

‘’Regardez ce qui se passe maintenant, après les élections les choses se sont stabilisées. Nous on avait une opinion à propos de la façon dont le pays était dirigé qui faisait peur quand on connaissait les choses (…) Je pensais qu’il y avait eu beaucoup de provocation, que c’était l’intérêt de tous d’accentuer les tensions et que c’était bien inutile parce que les questions de fond se réglaient une par une avec beaucoup de talent. C’est jamais simple, mais j’étais effrayer des comptes rendus’’, a-t-il expliqué.

Parlant de ses relations avec l’opposition, notamment avec le chef de file, Bernard Kouchner précise qu’il n’est pas ‘’un sectaire’’ et que d’ailleurs il a vu autant Cellou Dalein Diallo qu’Alpha Condé.

‘’Moi j’ai accueilli à l’hôpital en France et vu autant de fois M. Cellou Diallo, que j’ai exactement vu autant de fois qu’Alpha Condé. C’était mon rôle de ministre des affaires étrangères. Je faisais très attention, quand je téléphonais à l’un, je le faisais aussi à l’autre. Moi je ne suis pas sectaire. Je suis très heureux si l’opposition joue un rôle positif dans la future assemblée’’, laisse-t-il entendre.

Bernard Kouchner s’est exprimé sur beaucoup d’autres sujets qui ont marqué l’actualité politique guinéenne depuis que son ami Alpha Condé est au pouvoir. Le fondateur de médecin sans frontière a eu à préciser qu’il a une amitié de ‘’béton’’ avec le président Condé.

Il va jusqu’à d’ailleurs révélé que c’est lui en personne qui a présenté et proposé au Chef de l’Etat guinéen l’ancien premier ministre Britannique, Tony Blair et le milliardaire américain George Soros, comme conseillers.

Parlant du bilan du président guinéen, il dira ceci : ‘’ J’ai beaucoup d’admiration pour ce qui a été fait, c’est un rythme qui n’est pas le mien mais c’est un pays que lui connaissait’’, a-t-il dit.

Poursuivant, il indique avoir soutenu son ami pendant même qu’il était en prison et malmené par des gens qui étaient à l’époque Premier ministre, aujourd’hui qui sont dans l’opposition : ‘’Je l’ai soutenu pendant qu’il était en prison et malmené par des gens qui sont devenus l’opposition et qui étaient à ce moment là Premier ministre. Je n’ai pas oublié ça ! C’est un pays où les nerfs sont à fleur de peau en ce qui concerne la politique et où pendant des années les prévarications et la corruption étaient de mise. Je pense que dans cette affaire le président Alpha Condé a manœuvré comme un très grand politique’’, a soutenu le diplomate français.

En ce qui concerne le rôle qu’il a joué pendant les ‘’années de folie’’ de la junte militaire, l’ancien ministre des affaires Etrangères dit en être fier d’avoir participé à la protestation universelle contre ce qui s’est passé notamment au stade du 28 septembre.

‘’Je suis très fier d’avoir participé à la protestation universelle contre le traitement des femmes et en particulier dans le stade horrible. Je suis très fier d’avoir alerté à la fois l’Union Africaine, la CEDEAO, la cour pénale internationale, l’Union Européenne et les Nations-Unies. Ça été un droit d’ingérence que j’ai inventé pour la Guinée avec succès’’ se souvient-il avec joie.

« Certaines langues vous accusent d’avoir manœuvré pour votre ami (Alpha Condé, ndlr) lorsque vous étiez au Quai-Dorsay’’, interpelle un journaliste. La réponse de monsieur est sans équivoque .

‘’Vous direz à ces imbéciles que m’enivre pour la Guinée. De ma part, j’avais tout le monde contre moi en France pour des raisons qui faisaient qu’on ne comprenait rien à la Guinée (…)’’, réplique le fondateur de MSF.

Malgré les années de turpitude, le diplomate français pense que la Guinée s’en sort pas mal : ‘’On peut dire que la Guinée s’en sort pas mal… Je voulais que les choses aillent vite et c’était impossible. Elles ont été de façon extrêmement habiles et maitrisées et très favorables. Et regardez trois ans, c’est rien contre 55 ans’’, déclare-t-il.

Diallo Boubacar
Pour Africaguinee.com
Tel : (00224) 664 93 51 32

  Rubrique: Politique  date: 18-Jan-2014 09:28:34  Partager:   :

 

 
Contacter Africaguinee.com :
(+224) 664 93 38 93
(+224) 656 93 38 93
(+224) 621 75 63 63


Twitter Facebook

 

 

ONG TCHAPE
Maghreb Arabe Presse
Africabox


The Nun'S copyright -- design by Nun'S