africaguinne.com
africaguinne.com
N
User :
Pass :

Fin de transition en Guinée : Le Général Sékouba Konaté parle…(Exclusif)

Finalisation de la transition : Le Capitaine Dadis Camara s’exprime… (Exclusif)

Perchoir de l’assemblée : Dernière ligne droite pour le choix définitif du candidat de l’opposition

Situation socio-politique en Guinée: Ce qu'en pense l'opposant Faya Milimono

Exclusif: le président Condé demande la démission du gouvernement(officiel)


 

Detail de la News

Insécurité : un présumé bandit arrêté à 150 m du domicile de Cellou Dalein Diallo…





CONAKRY- Un pistolet automatique de fabrication Tchèque, un chargeur contenant 6 cartouches de balles, ce sont éléments avec lesquels, une patrouille de l’escadron mobile de la gendarmerie numéro 1 de Kaloum, a trouvé dans les mains d’un présumé bandit, qui se situait à 150 m du domicile privé d’El Hadj Cellou Dalein Diallo, (leader politique de l’opposition ndlr), dans la nuit du 12 janvier 2014, a appris Africaguinee.com.

Le présumé bandit, Hamza Barry dit « Alias Ourdi », est né en 1959 à Kindia. Agent commercial, il est marié et père de deux enfants. Interpellé aux environs de 22 heures, l’accusé indique avoir avoir trouvé le pistolet automatique de fabrication Tchèque à bord d’un taxi et, « par peur », il n’a pas voulu informer les forces de sécurité.

Devant la presse, jeudi, le porte-parole du Haut commandement de la gendarmerie, Cdt Mamadou Alpha Barry a mis en garde toute personne détenant des armes à domicile et exhorte aux citoyens à les déposer au service de sécurité le plus proche.

Ainsi, l’officier de la gendarmerie guinéenne précise que : « c’est le cadre de la lutte contre la circulation et la prolifération des armes légères et des petits calibres, que l’escadron de gendarmerie numéro un de Kaloum, a interpellé le présumé bandit ».




L’accusé, devant les journalistes, affirme avoir ramassé l’arme dans un taxi à hauteur de Kipé-Dadia (banlieue de Conakry, ndlr) alors qu’il était sorti samedi avec sa coéquipière.

Mais, acquiesce-t-il, « le sommeil aidant, je me suis rendu dans un bar-café le dimanche soir près du restaurant échangeur pour prendre un café. Et c’est en ce moment que des hommes en uniforme sont venus m’entourer. J’ai été arrêté à 22 heures et non à 2 heures comme annonçait le commandant».

Toutefois, Hamza Barry dit n’est pas être un malfrat, et avoue de n’avoir pas été torturé. Avant que nous quittions les lieux, il a demandé une autorisation d’appel pour informer ‘’sa’’ dans la situation où il se trouve. Une demande acceptée par le Cdt de l’escadron numéro un.

Pour l’heure, les enquêtes préliminaires n’ont pas déterminé si l’accusé avait des pour perpétrer des attaques ou pas.

Aliou BM Diallo
Pour Africaguinee.com
(+224) 664 93 46 24


  Rubrique: Société  date: 17-Jan-2014 13:03:50  Partager:   :

 

 
Contacter Africaguinee.com :
(+224) 664 93 38 93
(+224) 656 93 38 93
(+224) 621 75 63 63


Twitter Facebook

 

 

ONG TCHAPE
Maghreb Arabe Presse
Africabox


The Nun'S copyright -- design by Nun'S