africaguinne.com
africaguinne.com
N
User :
Pass :

Fin de transition en Guinée : Le Général Sékouba Konaté parle…(Exclusif)

Finalisation de la transition : Le Capitaine Dadis Camara s’exprime… (Exclusif)

Perchoir de l’assemblée : Dernière ligne droite pour le choix définitif du candidat de l’opposition

Situation socio-politique en Guinée: Ce qu'en pense l'opposant Faya Milimono

Exclusif: le président Condé demande la démission du gouvernement(officiel)


 

Detail de la News

L'Etat français veut faire payer à Dieudonné ses amendes





PARIS- L'Etat doit faire régler à Dieudonné M'Bala M'Bala ses amendes, estime la ministre de la Justice, Christiane Taubira. La justice vérifie si l'humoriste, condamné sept fois pour incitation à la haine raciale, a organisé son insolvabilité.

Des associations de lutte contre le racisme ont dénoncé le fait que Dieudonné ne paye pas ses amendes, à l'instar de la Licra, qui a porté plainte en 2011.

A la suite de cette plainte, le parquet de Paris a ouvert il y a plusieurs mois une information judiciaire pour organisation frauduleuse d'insolvabilité et blanchiment d'argent, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.

Christiane Taubira écrit dans une tribune publiée vendredi sur le site d'informations Huffington Post qu'"il revient aussi à la justice de veiller à l'exécution de ses décisions".

Insolvabilité "organisée"

Répondant aux accusations de manoeuvre de la part de l'humoriste pour éviter de payer les amendes, elle ajoute que "l'organisation frauduleuse d'insolvabilité est punie par la loi (...) et si elle est avérée, elle doit faire l'objet des diligences nécessaires".

"Le Trésor public doit être en mesure de procéder, par tous moyens de droit, au recouvrement des sommes dues au regard des décisions de justice", poursuit la ministre de la Justice.

Pour le président de la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra), Alain Jakubowicz, "il a manifestement organisé son insolvabilité, de façon délibérée, pour échapper à ses créanciers qui ne sont pas seulement les associations mais également et surtout l'Etat".

"Les condamnations remontent à six, sept, huit ans", a-t-il ajouté sur I>Télé, jugeant "incompréhensible que l'on ait laissé autant d'années des amendes dues au Trésor public impayées".

ATS

  Rubrique: International  date: 04-Jan-2014 09:07:59  Partager:   :

 

 
Contacter Africaguinee.com :
(+224) 664 93 38 93
(+224) 656 93 38 93
(+224) 621 75 63 63


Twitter Facebook

 

 

ONG TCHAPE
Maghreb Arabe Presse
Africabox


The Nun'S copyright -- design by Nun'S