africaguinne.com
africaguinne.com
N
User :
Pass :

Fin de transition en Guinée : Le Général Sékouba Konaté parle…(Exclusif)

Finalisation de la transition : Le Capitaine Dadis Camara s’exprime… (Exclusif)

Perchoir de l’assemblée : Dernière ligne droite pour le choix définitif du candidat de l’opposition

Situation socio-politique en Guinée: Ce qu'en pense l'opposant Faya Milimono

Exclusif: le président Condé demande la démission du gouvernement(officiel)


 

Detail de la News

Projet de loi des fiances 2014 : Que faut-il retenir ?





CONAKRY- Entamée le 17 décembre dernier, la session sur le projet de loi des finances 2014 prendra fin ce mardi le 31 décembre, à Conakry, a appris Africaguinee.com.

Après les travaux des commissions qui se sont tenus du 18 au 24 du mois courant avec le passage de plusieurs ministres devant les conseillers nationaux, l’étape se poursuivra désormais par la récapitulation des informations avec les différentes commissions.

L’adoption du projet de loi de finances 2014 proprement dite se tiendra le 31 décembre dans la salle du 02 octobre à partir de 13h.

Ce qu’on peut retenir ?

Si pour certains départements et institutions, leur budget a été rehaussé, par contre, d’autre ont vu les leurs baisser :

Budget en hausse :

C’est le cas du ministère de l'agriculture ; son budget de 2013 de l'ordre de deux cent milliards de francs (200.000.000.000 GNF) a été rehaussé de six pour cent. Il passe ainsi entre deux cent soixante cinq à deux cent quatre vingt milliards de francs, alors qu'il réclamait deux cent quarante cinq milliards francs (245.000.000.000 GNF).

Au niveau de la présidence également, le budget de souveraineté a obtenu une légère hausse.

Budget en baisse :

Au niveau du département de la CENI (commission électorale nationale indépendante), il a été observé un gap de soixante dix milliards de francs (70.000.000.000 GNF) entre la prévision budgétaire déposée par le gouvernement et sa proposition financière à elle.

Au ministère délégué de la défense, Abdoul Kabèlè Camara a obtenu un budget réduit estimé à 1,86 pour cent, certes, mais qui lui permettrait de réaliser des investissements en 2014.

Les ministres Alhassane Condé de l’administration du territoire et de la décentralisation, ainsi que Dorval Doumbouya du commerce ont vu eux aussi, une réduction drastique de leur budget, soit 13,93 pour cent pour le premier et 7,06 pour cent pour le second.

Dans le même ordre, le ministre d’État chargé des travaux publics et des transports, Bah Ousmane, ayant présenté un budget de quatre cent quatre vingt quatre milliards quatre cent quatre vingt seize millions trois cent cinquante neuf mille francs guinéens (484.496.359.000 GNF) en 2014 se consolera d'un montant estimé de l'ordre de quatre cent soixante onze milliards six cent quinze millions quatre cent mille francs guinéens (471.615.400.000 GNF).

Nous y reviendrons.

Aliou BM Diallo
Pour Africaguinee.com
(+224) 664 934 624



  Rubrique: Economie  date: 31-Dec-2013 15:01:06  Partager:   :

 

 
Contacter Africaguinee.com :
(+224) 664 93 38 93
(+224) 656 93 38 93
(+224) 621 75 63 63


Twitter Facebook

 

 

ONG TCHAPE
Maghreb Arabe Presse
Africabox


The Nun'S copyright -- design by Nun'S