africaguinne.com
africaguinne.com
N
User :
Pass :

Fin de transition en Guinée : Le Général Sékouba Konaté parle…(Exclusif)

Finalisation de la transition : Le Capitaine Dadis Camara s’exprime… (Exclusif)

Perchoir de l’assemblée : Dernière ligne droite pour le choix définitif du candidat de l’opposition

Situation socio-politique en Guinée: Ce qu'en pense l'opposant Faya Milimono

Exclusif: le président Condé demande la démission du gouvernement(officiel)


 

Detail de la News

Santé : manque de soins pour bébés à l'hôpital Donka (Reportage)





CONAKRY- Les patients de l’institut de nutrition et de Santé de l’Enfant (INSE) situé dans l’enceinte du Centre Hospitalo-universitaire (CHU) de Donka sont confrontés à de nombreuses difficultés liées au manque de traitements de qualité, a constaté sur place africaguinee.com.

En effet, c’est l’unique centre de néonatologie dont dispose la Guinée. Conçu pour recevoir seulement 20 bébés, ce centre accueille de nos jours une centaines de patients. Il y a une forte demande liée notamment aux interventions chirurgicales lors de l’accouchement ainsi que l’augmentation du nombre de naissance des bébés prématurés.

Récemment, les parents d’un bébé ont accusé l’hôpital d’être responsable de la mort de leur enfant par manque de soins. D'autres parents dénoncent eux aussi le manque d’un bon accueil du personnel.

A l’intérieur de la cour, on constate plusieurs nourrices qui attendent. Les unes sont couchées sur les nattes sur une grande terrasse qui fait office d’entrée des salles de soins et attendent leurs tours.

Interrogée, une jeune nourrice nous confie que son bébé souffre de problème de nerf au niveau du bras depuis sa naissance. Ceci serait lié aux mauvais soins lors de l’accouchement, a-t-elle fait savoir.

Selon elle, depuis plusieurs mois, elle suit le traitement de son enfant dans ce centre mais souvent elle passe des heures derrière une longue file d’attente. Sur cette file d’attente, il y a certains qui ont besoin d’un soin d’urgence, constate-t-on.

Interpelé, le directeur général d’INSE, Docteur Ibrahima Kalil Koné a tout d’abord nié certaines accusations faisant état du décès d’un bébé. ‘’Je m’inscris en faux par rapport à tout ce qu’ils ont dit. C’est la coupure du courant qui a occasionné la mort de l’enfant. L’enfant est mort d’infection. Et l’infection peut tuer où que tu sois ’’, rétorque le directeur du centre.

Dr Koné ajoute « on n’est tous mortels. (…) nous avons le courant en permanence et s’il y a pas d’électricité, nous avons des groupes électrogènes de relais ».

A en croire une source bien informée, ce centre nutritionnel, de nos jours reçoit 80 bébés. Mais le nombre est élevé par rapport aux places dont dispose l’hôpital, précise notre source, ‘’les difficultés sont la prise en charge des malades dans le service, le manque de médicaments et des couveuses‘’, explique-t-elle.

Il faut préciser que ce centre crée depuis 1998, offre plusieurs services notamment la néonatalogie qui s’occupe des bébés de 0 à deux mois qui souffrent de certaines maladies comme l’artère et les naissances précoces, également il y a le service de malnutrie qui prend en charge les enfants de 0 à 10 ans.

A suivre !

Bah Aissatou
Pour Africaguinee.com
Tél : (+224) 664 93 46 23


  Rubrique: Santé  date: 29-Dec-2013 22:47:23  Partager:   :

 

 
Contacter Africaguinee.com :
(+224) 664 93 38 93
(+224) 656 93 38 93
(+224) 621 75 63 63


Twitter Facebook

 

 

ONG TCHAPE
Maghreb Arabe Presse
Africabox


The Nun'S copyright -- design by Nun'S