africaguinne.com
africaguinne.com
N
User :
Pass :

Fin de transition en Guinée : Le Général Sékouba Konaté parle…(Exclusif)

Finalisation de la transition : Le Capitaine Dadis Camara s’exprime… (Exclusif)

Perchoir de l’assemblée : Dernière ligne droite pour le choix définitif du candidat de l’opposition

Situation socio-politique en Guinée: Ce qu'en pense l'opposant Faya Milimono

Exclusif: le président Condé demande la démission du gouvernement(officiel)


 

Detail de la News

Audit de la PCG : “Satisfaction“ des partenaires, l’augmentation du soutien de l’Etat sollicité…





CONAKRY- Le rapport d’audit sur la Pharmacie Centrale de Guinée, commandité par l’Union Européenne, a été rendu public ce vendredi devant plusieurs cadres venus des départements ministériels et des partenaires au développement a constaté sur place Africaguinee.com.

Ce document de plus de quarante pages a fait entre autres, une présentation des constatations et recommandations relatives à l’examen de l’état de la situation financière ; la présentation des constatations et recommandations relatives à l’examen du contrôle interne de la centrale d’achats guinéenne.

A travers son programme dénommé PASA (Programme d’Appui à la Santé), l’Union Européenne entend renforcer la capacité institutionnelle de certaines structures, comme la Pharmacie Centrale.

Nonobstant les progrès déjà réalisées par la Direction Générale de cette entreprise, et la volonté politique qui l’accompagne, M. Eric Sattin, représentant du chef de la délégation de l’Union Européenne à cette rencontre a insisté sur la nécessité d’augmenter les efforts fournis par l’Etat, notamment à travers un apport de fonds à la PCG.

Parlant des résultats du travail qu’ils ont effectué du 30 octobre au 16 novembre 2012, Dr Bertrand Feumetio , expert comptable également chef de mission , a déploré le “désengagement“ de l’Etat vis-à-vis de sa centrale d’achats, ce qui se traduit par le manque de subvention en faveur de la Pharmacie Centrale. Tout en soulignant les “performances“ réalisées par cette entreprise ces trois dernières années, le chef de la mission d’audit a déclaré un besoin en fonds de roulement en faveur de la PCG qui s’élève à 1.600.000 Euros. Dr Bertrand invitera le gouvernement guinéen, qui était représenté à cette cérémonie par le ministre délégué à la santé, Dr Naman Keita, à combler ce gap pour permettre à la PCG de mieux assurer son rôle qui est celui de mettre à la disposition des populations de médicaments essentiels génériques de qualité et à un coût abordable.

Par ailleurs, il a dit gardé espoir que toutes leurs recommandations seront effectivement prises en compte par les autorités guinéennes en général, celles de la Pharmacie Centrale en particulier.

De son côté, Dr Jean-Philippe Sac-Epée, également membre de la mission d’audit, a regretté la faiblesse du budget alloué au secteur de la santé en Guinée. Il a rappelé que les objectifs du millénaire pour le développement en leur volet santé, recommande que les Etats consacrent au moins 15% de leur budget à ce secteur. En Guinée, moins de 5% sont alloués à la santé a expliqué l’auditeur. Malgré la volonté politique affichée ces dernières années, Dr Jean-Philippe a aussi déploré le fait que l’Etat et certains partenaires se passent des services de la PCG pour l’acquisition de médicaments en dépit de la signature de la convention qui les lie.

En présidant cette rencontre, le ministre guinéen délégué à la santé, a mis un accent sur l’importance de la disponibilité de médicaments de qualité pour une meilleure santé des populations. “Point besoin de appeler que sans produits pharmaceutiques, en d’autres dermes, sans un système d’approvisionnement performant, il ne saurait y avoir de programmes de santé viables et donc pas de système de santé efficace“ a rappelé Dr Naman Keita.

Pour lui, la meilleure façon de lutter contre les médicaments de mauvaise qualité qui inonde le marché, c’est de soutenir et d’accompagner la Pharmacie Centrale qui s’est fortement distinguée ces dernières années. “La Pharmacie Centrale de Guinée est un instrument non négligeable pour régler les problèmes de la demande. La mise en œuvre des recommandations de l’audit permettra à améliorer davantage la performance de notre centrale. En faisant des efforts pour la Pharmacie Centrale de Guinée, nous pouvons fortement diminuer la demande de produits de mauvaise qualité. La Pharmacie Centrale est un moyen de régulation efficace. Nous devons la soutenir de toutes nos forces“ a poursuivit le ministre délégué à la santé.




Enfin, il a réitéré l’engagement du gouvernement guinéen à travers le département de la santé, à accompagner la pharmacie centrale dans le processus de finalisation des recommandations restantes.

Pour le Directeur Général de la Pharmacie Centrale, cet audit a permis à son entreprise d’identifier un certain nombre de ses faiblesses en vue de mieux sa qualifier dans sa mission de mise à la disposition des populations de médicaments essentiels génériques de qualité et à moindre coût.

Selon Dr Moussa Konaté, sur les 18 recommandations faites par la mission d’audit, 12 ont déjà été prises en compte, 4 sont en cours de réalisation et les 2 autres nécessitent des moyens. C’est pourquoi, tout en se réjouissant de l’apport de l’Etat à sa centrale d’achats, Dr Konaté sollicitera un plus grand soutien de la part des autorités.

C’est sur un certain nombre de recommandations que la cérémonie a pris fin, avec un engagement affiché de tous les partenaires à renforcer leur soutien à la Pharmacie Centrale de Guinée.

SOUARE Mamadou Hassimiou
Pour Africaguinee.com
Tél. : (+224) 664 93 51 31

  Rubrique: Santé  date: 14-Dec-2013 20:31:27  Partager:   :

 

 
Contacter Africaguinee.com :
(+224) 664 93 38 93
(+224) 656 93 38 93
(+224) 621 75 63 63


Twitter Facebook

 

 

ONG TCHAPE
Maghreb Arabe Presse
Africabox


The Nun'S copyright -- design by Nun'S